Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte. Image fixe : sans médiation

Auteur(s) : Delitte, Jean-Yves  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Jutland [Texte imprimé] / dessin & scénario, Jean-Yves Delitte,... ; couleurs, Douchka Delitte

Dénomination : 

Publication : Grenoble : Glénat ; [Paris] : Musée national de la marine, DL 2017

Impression : impr. en Belgique

Description matérielle : 1 vol. (48-[8] p.) : ill. en coul. ; 32 cm

Collection : Les grandes batailles navales

Lien à la collection : Les Grandes batailles navales 


Note(s) : Glossaire


Sujet(s) : Bataille du Jutland (1916) -- Bandes dessinées  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey : 940.542 18910222 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-344-01134-8 (rel.) : 14,95 EUR
EAN 9782344011348

Notice n° :  FRBNF45239255


Résumé : Trop d'audace a conduit au désastre31 mai 1916. Après plus de deux ans d'attente et plusieurs occasions manquées, la Royal Navy anglaise, dont la Grand Fleet est commandée par le vice-amiral John Jellicoe et l'escadre des croiseurs de bataille par le vice-amiral David Beatty, contraint les Allemands à une grande confrontation navale en mer du Nord au large des côtes danoises du Jutland. L'amirauté britannique a fait le choix de privilégier dans les engagements la vitesse de déplacement et le tir rapide. Pour y répondre, le blindage des croiseurs de bataille, fer de lance de toute flotte, a été allégé. Le choix va s'avérer dramatique pour les navires de la Royal Navy dont les soutes débordent de cordite, un nouvel explosif d'une puissance alors jamais égalée. Trois croiseurs de bataille, dont Le HMS Invincible et son amiral Horace Hood, vont le payer chèrement. Il suffira d'une bordée d'obus allemands pour embraser les vaisseaux de guerre anglais et bouter le feu à la cordite avec les conséquences que l'on imagine aisément. Alors que la bataille entre les deux flottes ne fait rage que depuis peu, la Royal Navy perd trois de ses fleurons et plus de 3.000 hommes. Si victoire il y a, elle eut un goût amère, assurément…Jutland a été la dernière grande confrontation maritime de la Première Guerre Mondiale. Malgré leurs très lourdes pertes, supérieures aux allemands, les Anglais y réaffirmaient leur hégémonie maritime sur les mers du monde et l'Allemagne, trop consciente d'avoir échappée au désastre, décidait de confiner dans ses ports la plupart de ses navires [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée