Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Clément, Karine  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Contestation sociale à bas prix en Russie [Texte imprimé] : critiques sociales ordinaires et nationalismes / Karine Clément

Publication : Vulaines-sur-Seine : Éditions du Croquant, DL 2021

Impression : 01-Péronnas : Impr. Sepec numérique

Description matérielle : 1 vol. (146 p.) ; 22 cm

Collection : Collection Critiques et contestations

Lien à la collection : Collection Critiques et contestations 



Sujet(s) : Classes populaires -- Russie -- 2000-....  Voir les notices liées en tant que sujet
Nationalisme -- Russie -- 2000-....  Voir les notices liées en tant que sujet
Résistance politique -- Russie -- 2000-....  Voir les notices liées en tant que sujet

Genre ou forme : Enquêtes  Voir les notices liées en tant que genre ou forme

Indice(s) Dewey :  303.609 47 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Identifiants, prix et caractéristiques : ISBN 978-2-36512-319-8 (br.) : 15 EUR
EAN 9782365123198

Identifiant de la notice  : ark:/12148/cb46935035b

Notice n° :  FRBNF46935035


Résumé : Fruit d'un solide travail d'enquête dans plusieurs régions de Russie, cet ouvrage apporte un éclairage original sur une Russie que l'on n'a pas l'habitude de voir sous cet angle : celui du potentiel critique dont sont porteuses les classes populaires souvent soupçonnées dans la vulgate médiatique de faire le lit des autocrates à la Poutine. La démonstration est subtile et convie les lecteurs à un voyage au plus profond de la Russie, donnant la parole à des personnes évoluant généralement loin des projecteurs, comme des retraités, ouvriers ou petits entrepreneurs. Où l'on découvre que la critique sociale la plus émancipatrice n'est pas toujours portée par l'élite auto-proclamée « éclairée », ni même par ceux et celles qui s'identifient à l'opposition politique. L'autrice plaide pour une prise en compte, à côté de la critique savante ou théorique, de la critique sociale ordinaire de « bon sens », ancrée dans l'ordinaire du quotidien et dans l'expérience de vie matérielle perçue comme commune à nombre de « petites gens ». Elle propose également d'appréhender la critique sociale en lien avec un certain nationalisme, ou sentiment national, qui ne reproduit pas toujours le discours nationaliste et démagogique d'Etat. Elle montre qu'un certain type de nationalisme « par en bas » peut très bien nourrir un esprit critique envers les dominants et le partage inégal des richesses. Karine Clément est chercheure au Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris (Cresppa-GTM). Elle a dirigé de 2014 à 2018 le Centre Andrew Gagarin d'étude de la société civile et des droits de l'homme de Saint-Pétersbourg [source éditeur]


Localiser ce document(2 Exemplaires)

Tolbiac - Haut-de-jardin - Droit, économie, politique - Salle D - Science politique 

1 partie d'exemplaire regroupée

320.947 CLEM c
support : livre

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée