Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Musique notée : sans médiation

Auteur(s) : Gluck, Christoph Willibald von (1714-1787). Compositeur  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre conventionnel : [Orphée et Eurydice. W 41]. Extraits  Voir les notices associées à la même oeuvre

Titre(s) : Orphée et Eurydice [Musique imprimée] : tragédie en 3 actes sur un livret de Pierre-Louis Moline : suite d'orchestre / Christophe Willibald Gluck

Présentation : Conducteur

Publication : Lyon : Symétrie, 2018

Impression : 69-Lyon : Impr. Symétrie

Description matérielle : 1 partition (VII-72 p.) : cill. ; 30 cm

Note(s) : Réunit : "Ouverture" ; "Ballet des ombres heureuses" ; "Air des furies". - Durée : 17 min. - Notice biographique, notice sur l'oeuvre et synopsis en français et anglais

Distribution musicale : orchestre - orchestre français XVIIe-XVIIIe s. (1)



Autre(s) auteur(s) : Moline, Pierre-Louis (1740?-1820). Librettiste  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Sujet(s) : Tragédies lyriques -- Extraits -- 18e siècle -- Partitions  Voir les notices liées en tant que sujet
Orchestre, Musique d' -- 18e siècle -- Partitions  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : EAN 9790231805215
ISMN 979-0-2318-0521-5 (br.) : 40 EUR

Notice n° :  FRBNF45505843

Univers musique Cette notice appartient à l'univers musique


Résumé : Avec Orfeo ed Euridice, Gluck s'oppose à plus d'un siècle et demi de tradition italienne et s'impose comme une figure incontournable de l'histoire de l'opéra. En colla­boration avec Calzabigi, il réfute la prouesse technique des airs virtuoses des opéras italiens et promeut la simplicité et «l'expression directe et sincère du sentiment». Cependant, la version de 1762 est moins dense que l'Orphée et Eurydice de 1774, établie avec Pierre-Louis Moline afin d'adapter le livret de Calzabigi à la langue française: Gluck a revu la partie vocale du héros, qui passe de la voix de castrat à celle de ténor, et ajouté à la version d'origine quelques pièces vocales ou orchestrales. L'ouverture, en do majeur, a survécu aux remaniements du compositeur. Son caractère enjoué et festif diffère de l'ambiance plus sombre de la tragédie qu'elle présente. Elle est construite selon une forme sonate monothématique reconnaissable par son plan en trois parties: une exposition qui introduit deux thèmes, l'un dans le ton principal et l'autre à la quinte, puis un développement et, enfin, une réexposition reprenant les deux thèmes principaux de la première partie dans la tonalité initiale. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Richelieu - Musique - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée

VMB-12948
support : musique imprimée
Voir détail exemplaire