Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Zanifi, Omar (1976-....)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Un printemps sans fleurs [Texte imprimé] : poèmes / Omar Zanifi ; adaptation en vers français par Houssa Ouachrine ; préface de Lahsen Oulhaj

Publication : Brest : Éditions Stellamaris, DL 2018

Description matérielle : 1 vol. (60 p.) ; 21 cm


Autre(s) forme(s) du titre : 
- Titre(s) parallèle(s) : Tafsut tar ilddjigen


Numéros : ISBN 978-2-36868-436-8 (br.) : 10 EUR
EAN 9782368684368

Notice n° :  FRBNF45480659


Résumé : L'auteur : né le 18 juin 1976 à Tinmiwl, petit village situé dans la fameuse vallée Asif n Dades au sud-est du Maroc, vallée oubliée et marginalisée, comme d'autres régions amazighophones, par le pouvoir marocain, c'est l'enfant terrible du Dades, dont la prise de conscience fut très précoce. Écrivain, journaliste et poète, c'est un homme de terrain et un militant dans toutes les fibres de son être et de sa conscience. Plusieurs articles de presse au niveau national et international à son crédit traitent la cause amazighe (Berbère) dans sa profondeur. Ce rebelle dans l'âme est également l'auteur de “Points de vues Berbères Nord-Africains”... L'artiste, l'auteur, le poète, le chanteur conscient de son identité culturelle berbère et conscient du danger qui guette sa culture, ne peut qu'être engagé, engagé à réveiller son peuple, à le secouer et à l'inciter à créer et non seulement à écouter. N'importe qui peut enregistrer les vers poétiques des rites d'Ahidus, ces vers qui parfument de sérénité les vallées tombées dans l'oubli, hiver comme été. N'importe qui peut mémoriser, sans avoir recours à l'enregistrement et donc aux nouvelles technologies, ces chants féminins, les Timnadins, qui puisent leur authenticité dans l'évocation des souffrances et de la solitude, de l'amour et de la trahison, et qui créent une passerelle entre la femme moud le blé et le moulin traditionnel berbère ; les contes, les proverbes et les maximes pleins de sagesse sont omniprésents, car non limités par le temps et l'espace. Il appartient aux élites berbères d'accomplir cette tâche qui consiste essentiellement à se réapproprier les patrimoines culturel et civilisationnel du peuple dont elles sont issues. Ce sont aux intellectuels amazighs de reconstruire et de rassembler les riches héritages légués par leurs ancêtres. Si les Berbères n'ont jamais pu écrire dans leur langue ni retracer leur culture à travers l'Histoire, les temps actuels de modernisation sont l'occasion idéale pour le faire. Le [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée