Notice de périodique

  • Notice

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : électronique

Auteur(s) : Ménoret, Marie (1958-2019)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre clé :  Damoclès for ever


Titre(s) : Damoclès for ever [Ressource électronique] : tenir le pas gagné / rédacteur en chef Marie Ménoret

Numérotation : 9 décembre 2013-

Type de ressource électronique : Données textuelles en ligne

Publication : Paris (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris, 59/61 rue Pouchet ; 75849 Cedex 17) : Damoclès for ever, 2013-

Note(s) : Blogue. - Notice rédigée d'après la consultation de la ressource, 2017-01-18

Description matérielle : 1 ressource dématérialisée

Périodicité : Irrégulier


Indice(s) Dewey :  306.461 (23e éd.) = Médecine et santé (sociologie)  Voir les notices liées en tant que sujet


Identifiants, prix et caractéristiques : ISSN 2551-7503 = Damoclès for ever
ISSN-L 2551-7503
cf.https://portal.issn.org/resource/ISSN/2551-7503

URL : http://damocles.hypotheses.org/ - Format(s) de diffusion : HTML. - Accès libre et intégral. - Consulté le 2017-01-18
URL (capture dans Internet Archive) : https://web.archive.org/web/*/https://damocles.hypotheses.org/

Identifiant de la notice  : ark:/12148/cb451945712

Notice n° :  FRBNF45194571


Commentaires : J'ai eu 25 ans en Bretagne sud. À plusieurs encablures de Brocéliande, là où la Loire se jette dans l'océan (Atlantique...). Et un beau jour, dans une clinique tout ce qu'il y a de plus catholique évidemment baptisée Catherine de Sienne, à 15 ans et des poussières de l'âge canonique, je me suis vu signifier que mon avenir était possiblement compromis à cause d'une maladie qui se terminait en «ome». Les maladies qui se terminent en «ome» sont souvent des saloperies. Mon lymphome faisait encore/déjà partie du lot il y a 27 ans de cela. Depuis ce temps là, j'adore vieillir : ce que le commun, voire la commune, des mortels et des mortelles, a du mal à saisir je le conçois. Mon site est totalement biaisé par ce regard singulier sur les choses, quelque chose comme un survivor eye. Encore un truc intraduisible genre empowerment, agency, qui en dit long sur les limites du all in french. Je traduis donc mais de manière très prosaïque et finalement très loin du sens actuel de la catégorie « survivor » dans le cancer business américain. Un cancer OK, et après? Au-delà du biologique c'est quoi? Ça engage quoi ? En fait, il sera ici question de santé et de médecine. Le cancer ne sera comme toujours que ce prétexte dont j'ai fait mon métier [source éditeur]


Voir dans une autre base

La BnF ne possède pas d'exemplaire de cette ressource.Cette notice a été créée par la BnF dans le cadre de sa mission nationale d''identification bibliographique.

Localiser ce document dans le Catalogue collectif de France.
Localiser ce document dans d''autres catalogues.