Notice d'ensemble éditorial

  • Notice

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Image fixe : sans médiation

Auteur(s) : Cars, Laurent (1699-1771). Graveur  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre conventionnel : [Planches pour : La Grande Galerie de Versailles et les deux Salons qui l'accompagnent, Paris, Impr. Royale, 1753]  Voir les notices associées à la même oeuvre

Titre(s) : [Planches pour : La Grande Galerie de Versailles et les deux Salons qui l'accompagnent] [Image fixe] : [estampe] / peints par Charles Le Brun,... dessinés par Jean-Baptiste Massé,...

Publication : [Paris] : [Impr. Royale], [1753]

Description matérielle : 11 est.

Note(s) : Éd. : in-fol.
. - L'idée de cette vaste entreprise remontait au XVII.e siècle. Elle reçut même à ce moment un commencement d'exécution. Le Brun avait décoré la Galerie de Versailles de 1681 à 1684. Satisfait de ces peintures, Louis XIV résolut de les faire mettre en estampes et de constituer un recueil qu'il pût donner aux princes, aux ministres étrangers et, d'une façon générale, à toutes les personnes qu'il voudrait distinguer. La tâche fut confiée à Charles Simonneau qui, le 20 mars 1688, signa avec Louvois un marché aux termes duquel il devait commencer par graver pour "Sa Majesté sur cuivre à l'eau-forte, retouchée proprement au burin selon la manière dudit sieur Symoneau" la seconde "Conquête de la Franche-Comté". Le Brun devait lui fournir les dessins et retoucher les épreuves "à mesure que la gravure des planches avancera". Le graveur en livrerait une chaque année "moyennant le prix de six cent livres par pied carré en superficie" ("Archives de l'Art français", 1892, p. 67). Le projet n'eut pas de suite : les guerres et la pénurie financière qui en résulta, arrêtèrent l'entreprise après l'exécution de la première planche (cette pl., en son premier état, est datée de 1688 [AA 5] ; transformée dans sa lettre, elle occupe le n° 11 dans le présent recueil). Trente-cinq ans plus tard, le peintre en miniature Jean-Baptiste Massé, qui s'était emballé sur l'œuvre de Le Brun, reprit le projet et le mena à bonne fin, mais au prix d'efforts et de sommes considérables
. - Le 1.er décembre 1723, le duc d'Antin lui remit un brevet l'autorisant à graver les peintures de la Galerie de Versailles "sur la proportion et grandeur de l'estampe déjà gravée de la Franche-Comté" ("Archives nationales", O.1 1063, fol. 225). La confection des dessins ne lui prit guère moins de huit années. En août 1731, le "Mercure" en annonçait l'achèvement et l'exposition chez Massé, place Dauphine, au roi de Prusse : "ils paroîtront en estampes dans quatre ans" (p. 1982). Quatre ans ! Il n'en fallut pas moins de vingt-deux. Le pauvre Massé eut maints déboires avec ses collaborateurs, qui ne se firent pas faute d'interrompre leur besogne, quand ils en trouvaient une autre plus lucrative. Plusieurs même, rebutés, abandonnèrent la tâche et laissèrent à des confrères le soin de terminer leurs planches. La gravure se faisait d'ailleurs au miroir, afin de maintenir les estampes dans le même sens que les tableaux. Mais c'est un procédé lent, et le travail fut retardé d'autant
. - Quant à la rétribution des exécutants, nous pouvons nous en faire une idée, grâce à la quittance de l'un d'entre eux, Jean Audran, qui nous a été conservée. Le 22 septembre 1733, ledit Audran donnait reçu à Massé d'une somme de 1.800 livres pour la planche qu'il avait gravée ("Archives de l'Art français", 1882, p. 26)
. - Enfin, en 1753, après des traverses de tout genre, l'entreprise fut terminée. Le 25 novembre, la suite des estampes qui constitue le recueil de Massé fut exposée dans la grande Galerie de Versailles et reçut l'approbation de toute la Cour. Le duc de Luynes nous l'apprend, qui notait le jour même : "Versailles. On a exposé aujourd'hui dans la Grande Galerie les estampes, gravées par ordre du roi, des peintures de cette galerie. L'auteur de cet ouvrage est Massé. L'exécution en est admirable. On a rassemblé des estampes dans un grand livre in-folio que M. de Vandières a fait présenter par l'auteur au Roi, à la Reine et à la famille royale. Il me paraît décidé que le Roi ne donnera pas de ces livres." ("Mémoires", XIII, 67). Louis XV, à qui plaisait l'entreprise, eut la bonté de déclarer : "Voilà ma galerie éternisée, car cela restera." Après la Cour, la Ville : on prolongea tout exprès le salon et l'on y exposa le recueil pour permettre aux Parisiens de l'admirer. Puis le "Mercure" (novembre, p. 154) en fit l'annonce : "la Grande Galerie de Versailles" se vendait 300 livres ; Pasdeloup se chargeait de fournir la reliure aux amateurs qui le désiraient ; le vitrier Billette offrait de mettre les estampes sous verre aux personnes préférant ce mode de présentation
. - En mars 1761 enfin, le "Mercure" (p. 76) publia une pièce de vers destinée à l'ouvrage
. - "La Grande Galerie de Versailles" comprend, outre le portrait de l'auteur en tête, 52 planches de différents formats, quelques-unes de vastes dimensions. Le recueil d'estampes est accompagné d'une notice explicative de l'auteur, qui porte le même titre ("Paris", 1753, in-12, VI-60 p.) [Impr., 8° Lk7 10192]
. - Les cuivres sont à la Chalcographie du Louvre (Angoulvent, n. 1018-1072)
. - Consulter l'"Eloge de Jean-Baptiste Massé lu en M DCCLXXI par Charles-Nicolas Cochin à l'Académie de peinture et de sculpture" dans les "Œuvres diverses de M. Cochin",... (Paris, Jombert, 1771), tome III, p. 283 (réimprimé dans l'ouvrage de Campardon : "Un artiste oublié. J.-B. Massé..." Paris, Charavay, 1880, in-16). Voir aussi l'"Abecedario" de Mariette (III, p. 278) sur la collaboration de Le Moyne aux dessins
. - Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
Ouvrage ou suite conservé sous la cote :

Référence(s) : Inventaire du fonds français, graveurs du dix-huitième siècle. Tome III, Bizemont-Prunelé (Comte de) - Cars (Laurent) / Bibliothèque nationale, département des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque Nationale (Paris), 1934, article CARS (Laurent), n. 124-134 = IFF18 CARS (Laurent), 124-134


Autre(s) auteur(s) : Le Brun, Charles (1619-1690). Peintre du modèle  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Massé, Jean-Baptiste (1687-1767). Dessinateur du modèle  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Notice n° :  FRBNF44536055

Univers cartes et images Cette notice appartient à l'univers images et cartes



Notices bibliographiques liées