Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Luck, Hans von (1911-1997)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Panzer kommandeur [Texte imprimé] : les mémoires du colonel Hans von Luck

Traduction de : Panzer Kommander

Publication : [Aix-en-Provence] : Overlord press, DL 2021

Impression : impr. en Bulgarie

Description matérielle : 1 vol. (352 p.-XVI p. de pl.) : ill. ; 23 cm


Sujet(s) : Guerre mondiale (1939-1945) -- Opérations militaires  Voir les notices liées en tant que sujet
Allemagne (1871-1945). Heer -- Troupes blindées  Voir les notices liées en tant que sujet

Genre ou forme : Récits personnels allemands  Voir les notices liées en tant que genre ou forme

Indice(s) Dewey :  940.541 343092 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Identifiants, prix et caractéristiques : ISBN 978-2-491250-05-8 (br.) : 32 EUR
EAN 9782491250058

Identifiant de la notice  : ark:/12148/cb46962427q

Notice n° :  FRBNF46962427


Résumé : Hans von Luck (1911-1997) peut se targuer d'avoir eu un parcours militaire impressionnant ! Ce fils d'une vieille famille prussienne rejoint la Reichswehr avant de rallier la 2. Leichte-Division, qui deviendra ensuite la célèbre 7. Panzer-Division. C'est avec cette division qu'il participe à la campagne de Pologne en 1939 puis à celle de France en mai 1940, où il est placé à la tête du bataillon de reconnaissance par Rommel. Il est ainsi en pointe de la chevauchée mécanisée de la « division fantôme », passant par la baie de Somme, la Normandie puis filant vers le sud : c'est von Luck qui recueillera la reddition de Bordeaux. Après un temps, l'officier participe à l'opération « Barbarossa », combattant à Minsk, mais aussi à Smolensk, toujours en pointe de la 7. Panzer-Division. Reste que l'échec allemand devant Moscou et la rigueur de l'hiver sonnent la fin de sa carrière sur l'Ostfront. Au début du mois de décembre 1941, il mène un combat d'arrière-garde désespéré, dans des conditions dantesques, pour couvrir le repli des débris de sa division, jusqu'à ce qu'il reçoive un ordre inattendu : rentrer en Allemagne pour servir… en Afrique du Nord ! Après avoir été décoré le 2 janvier 1942, von Luck apprend en effet qu'Erwin Rommel, qui a repris en main les troupes de l'Axe en Libye, le veut à ses côtés. Arrivé sur place, von Luck est placé aux commandes de l'Aufklärungs-Abteilung 3 de la 21. Panzer-Division, devenant ainsi les yeux de Rommel sur le terrain ; notre homme va ainsi combattre avec le « Renard du désert » tout au long de la campagne de l'Afrika-Korps, jusqu'au coup d'arrêt d'El-Alamein ; il ne sera évacué de justesse qu'au début de l'année 1943. Après quelques mois comme instructeur, von Luck retrouve la 21. Panzer-Division – reconstituée après sa destruction en Afrique du Nord – en Normandie, où il commande le Grenadier-Regiment 125. Il combat autour de Caen, échappant de peu à la capture dans la poche de Falaise. Nommé Oberst, il prend la tête des survi [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée