Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Notice en attente de catalogage

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Juarroz, Roberto (5 octobre 1925 ; Auteur du texte)

Titre(s) : Poésies verticales [Texte imprimé] : I-II-III-IV-XI

Édition : Édition bilingue

Publication : Paris Cedex 07 : Éditions Gallimard, 2021

Impression : impr. en Espagne

Description matérielle : 1 vol. (354 p.) ; 18 cm

Collection : Poésie / Gallimard ; 566



Identifiants, prix et caractéristiques : ISBN 978-2-07-291620-5 (br.) : 9,50 EUR
EAN 9782072916205

Identifiant de la notice  : ark:/12148/cb46934106s

Notice n° :  FRBNF46934106


Résumé : Roberto Juarroz est né en 1925 et mort en 1995 à Bueno Aires. Parmi les poètes argentins il est de cinq ans l'aîné de Juan Gelman et de six ans celui d'Alejandra Pizarnik. Il publia sa première Poésie verticale à compte d'auteur, en 1958. Ce qui n'empêche pas Cortazar de le remarquer très tôt et Paz de le considérer comme « un grand poète d'instants absolu ». Ses recueils n'ont porté qu'un seul et unique titre : Poésie verticale, suivi d'un numéro. L'œuvre poétique est d'un seul tenant, monolithique, et constitue un livre inachevé à jamais ouvert. Relisons Juarroz, car peu de poètes nous conduisent aux frontières du réel, nous y laisse seul, plein et entier, c'est-à-dire responsable de notre langage et de la relation que nous établissons, par celui-ci, avec la réalité — et dès lors responsable de notre humanité. Peu de poètes nous permettent, par la poésie, de naître à nous-même, au monde et dès lors de mieux nous connaître ainsi que d'être par là mieux ajusté au monde — c'est-à-dire au réel. Juarroz était de ceux-là, rares, qui firent de la poésie une expérience de vie [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée

2021-335873
support : livre