Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté. Image fixe : sans médiation

Titre conventionnel : [Exposition. Rodez, Musée Soulages. 2021/2022]

Titre(s) : Chaissac & Cobra, Sous le signe du serpent [Texte imprimé] : [exposition, Rodez, Musée Soulages, 16 novembre 2021-8 mai 2022] / [catalogue] sous la direction de Benoît Decron

Publication : Paris : Gallimard ; Rodez : Musée Soulages, DL 2021

Impression : impr. en Italie

Description matérielle : 1 vol. (207 p.) : ill. en coul. ; 29 cm

Note(s) : Contient des textes trad. de l'allemand et du néerlandais. - Exposition présentée précédemment sous le titre : "Cobra en Chaissac, Zielsverwanten" à La Haye, Kunstmuseum den Haag, 8 mai-19 septembre 2021. - Bibliogr. p. 203


Autre(s) auteur(s) : Musée Soulages (Rodez)  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Decron, Benoît (1959-....). Directeur de publication  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Autre(s) titre(s) conventionnel(s) : [Exposition. La Haye, Kunstmuseum den Haag. 2021]



Sujet(s) : Chaissac, Gaston (1910-1964)  Voir les notices liées en tant que sujet
Cobra (Groupe artistique)  Voir les notices liées en tant que sujet

Genre ou forme : Catalogues d'exposition  Voir les notices liées en tant que genre ou forme

Indice(s) Dewey :  709.22 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Identifiants, prix et caractéristiques : ISBN 978-2-07-295868-7 (rel.) : 32 EUR
EAN 9782072958687

Identifiant de la notice  : ark:/12148/cb469317866

Notice n° :  FRBNF46931786


Résumé : Bien qu'ils ne se soient jamais rencontrés, les artistes du groupe CoBrA (actif entre 1948 et 1951) et le peintre Gaston Chaissac (1910-1964) partagent une même vision créatrice. Rejetant le savoir et l'apprentissage, ils privilégient un art basé sur l'imagination et la spontanéité. Si les premiers témoignent de la vitalité de la scène nordique, dont ils sont originaires – le nom de CoBrA reprenant les premières lettres des villes de résidence des membres du groupe (Copenhague, Bruxelles, Amsterdam) –, c'est pourtant dans la capitale française que nombre d'entre eux s'établiront et se feront connaître. Leurs audaces formelles et chromatiques, à travers les références aux arts premiers ou aux dessins d'enfants, trouvent un écho dans l'œuvre du marginal autodidacte qu'est Gaston Chaissac. Ce dernier, admiré par Jean Dubuffet, fut encouragé à dessiner par le peintre Otto Freundlich et développa une œuvre très originale, multipliant les expériences picturales aux graphismes affirmés sur des matériaux récupérés, ainsi qu'un important corpus épistolaire et poétique. Chez ces artistes – réunis pour la première fois –, l'intensité des couleurs associée à une énergie linéaire instinctive donnent lieu à une expressivité presque magique, où la forme serpentine se complaît souvent. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée