Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Roth, Joseph (1894-1939)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Automne à Berlin [Texte imprimé] / Joseph Roth ; préface de Patrick Modiano ; traduction de l'allemand par Nicole Casanova

Traduction de : Das journalistiche Werk

Publication : Paris : les Belles lettres, 2021

Impression : 52-Langres : la Manufacture impr.

Description matérielle : 1 vol. (272 p.) ; 19 cm

Collection : Domaine étranger ; 58e

Lien à la collection : Domaine étranger (Paris. 2012) 



Autre(s) auteur(s) : Modiano, Patrick (1945-....). Préfacier  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Casanova, Nicole (1934-....). Traducteur  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Sujet(s) : Europe -- Descriptions et voyages -- 1900-1945  Voir les notices liées en tant que sujet

Genre ou forme : Articles de périodiques  Voir les notices liées en tant que genre ou forme

Indice(s) Dewey :  838.912 03 (oeuvre) (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Identifiants, prix et caractéristiques : ISBN 978-2-251-45228-9 (br.) : 13,90 EUR
EAN 9782251452289

Identifiant de la notice  : ark:/12148/cb46929686n

Notice n° :  FRBNF46929686


Résumé : « Un jour, je devins journaliste par désespoir, devant l'incapacité de toutes les professions à me satisfaire », déclare Joseph Roth (1894-1939). Connu pour son œuvre romanesque, il a pourtant dès 1919, une importante activité de chroniqueur dans les grands titres de la presse de langue allemande. Il parcourt l'Europe et brosse, dans de courts articles, des portraits saisissants de lieux (gare, frontière, trains, hôtels, cabarets, mines de charbon…), de personnages (voyageurs, bureaucrates, promeneurs, malfrats, nazis, juifs émigrés…) et de villes (Berlin, Leipzig, Vienne, Dortmund, Prague, Paris…). La forte personnalité de Roth écarte de ces chroniques lieux communs et banalités. Il a une vision singulière, vive, emprunte d'humour et d'un sens du détail exacerbé : « Tout pathos sonne faux, part en vaine fumée, en face des évènements microscopiques. […] Un voyage en tramway est plus instructif qu'une traversée des mers et des terres. » D'un lieu ou d'une situation prosaïque, il en fait un signe fort et révélateur d'un monde en perdition, pris dans l'étau de l'anonymat, de l'urbanisation carnassière et de la montée des extrêmes propres à l'entre-deux-guerres. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée