Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Gélébart-Caitucoli, Lucile  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Il était une foi(e) les transaminases & gamma GT [Texte imprimé] / Lucile Gélébart-Caitucoli

Publication : Monaco : Éditions Alpen, DL 2021

Impression : impr. en Union européenne

Description matérielle : 1 vol. (136 p.) : ill. en coul. ; 24 cm

Note(s) : Glossaire. Bibliogr., 1 p.


Sujet(s) : Foie -- Maladies -- Prévention  Voir les notices liées en tant que sujet
Foie -- Maladies -- Diétothérapie  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey :  616.362 0654 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Identifiants, prix et caractéristiques : ISBN 978-2-35934-864-4 (br.) : 19,90 EUR
EAN 9782359348644

Identifiant de la notice  : ark:/12148/cb46927973n

Notice n° :  FRBNF46927973


Résumé : Méconnu et par trop ignoré la plupart du temps, au cours d'une vie. Tel est le sort réservé au foie, du moins tant que l'on est en bonne santé et tant que celui-ci n'est pas le siège d'un trouble ou d'une maladie. Le foie est pourtant le plus volumineux organe interne du corps humain : 1,5 kilogrammes pour un adulte. Il représente 2% de la masse corporelle…S'il arrive devant le cœur en terme de volume, en revanche, il est souvent relégué au second plan sans doute parce que l'on ne ressent pas de douleur au foie, tout au plus, celui-ci va-t-il être plus sensible en cas de gonflement, d'hépatomégalie. En règle générale, on se souvient qu'il existe, et l'on s'en inquiète avec modération, si notre consommation d'alcool en a été dépourvue, de même qu'à la suite de quelques excès de table, en évoquant alors improprement « une crise de foie ». Expression typiquement française, utilisée pour désigner une indigestion ou un déséquilibre passager des fonctions digestives. Et du côté de ses nombreuses fonctions, les chiffres sont encore plus impressionnants. Alors, pourquoi tant d'indifférence ? D'autant que cet organe est une véritable centrale détox interne, et que, très bien organisée, elle n'hésite pas à envoyer des signaux via ses agents enzymatiques, les fameuses Gamma GT (Gamma Glutamyl transpeptidases) et transaminases. Encore faut-il que votre médecin prescrive un bilan hépatique. Lorsque la prise de sang révèle un taux anormalement élevé de ces dernières, que l'on appelle communément des marqueurs biologiques, c'est le signe d'un dysfonctionnement hépatique, d'une souffrance. Lorsque la cause trouve son origine dans un abus alcoolique, le taux enzymatique revient à la normale au bout de deux mois d'abstinence. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée