Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Titre(s) : Dictionnaire amoureux de l'entreprise et des entrepreneurs [Texte imprimé] / sous la direction de Denis Zervudacki ; dessins d'Alain Bouldouyre

Publication : Paris : Plon, DL 2021

Impression : 61-Lonrai : Normandie roto impr.

Description matérielle : 1 vol. (726 p.) : ill. ; 21 cm

Collection : Dictionnaire amoureux

Lien à la collection : Dictionnaire amoureux 



Autre(s) auteur(s) : Zervudacki, Denis. Directeur de publication  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Bouldouyre, Alain. Illustrateur  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Sujet(s) : Économie d'entreprise  Voir les notices liées en tant que sujet
Entrepreneuriat  Voir les notices liées en tant que sujet

Genre ou forme : Dictionnaires  Voir les notices liées en tant que genre ou forme

Indice(s) Dewey :  338.040 3 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-259-30772-7 (br.) : 26 EUR
EAN 9782259307727

Identifiant de la notice  : ark:/12148/cb469163083

Notice n° :  FRBNF46916308


Résumé : Près de 90 auteurs ont participé à ce Dictionnaire amoureux. Chacun avec ses mots, son style, son regard, son expérience, ses propres convictions d'entrepreneur mais aussi de philosophe, artiste, syndicaliste, essayiste, écrivain, humanitaire, religieux, économiste ou universitaire. Victor Hugo déplorait déjà l'ingratitude " pour le don nécessaire, jamais pour le don du superflu " et le manque de reconnaissance pour celui qui " vous donne le pain quotidien " contrairement " à qui vous donne la parure ". C'est sur ce constat qu'est née l'idée de ce Dictionnaire amoureux. Il répondait à un besoin, celui de la reconnaissance. Celui aussi de partir à la conquête du cœur des Français auprès desquels l'image de l'entreprise et des entrepreneurs est dépréciée. Et pour ce faire rétablir quelques vérités premières. Proclamer que l'argent n'est pas forcément sale, que les patrons ne sont pas tous des voyous, que faire du profit n'est pas honteux, que le laisser-faire n'entraîne pas naturellement le laisser-aller. Bref, faire la pédagogie de l'entreprise, ce que notre école se grandirait de mieux faire. Dire que la raison d'être de l'entreprise n'est pas la quête exclusive et frénétique du profit et que souvent mieux que d'autres, elle est au service du bien commun. Dire qu'elle n'est pas à l'origine de nos problèmes, les inégalités sociales, la pollution et les discriminations mais qu'elle en est la solution. Dire aux jeunes si méfiants vis-à-vis de l'entreprise qu'ils y trouveront souvent mieux qu'ailleurs la réponse à leur quête de sens, d'éthique et d'intégrité. Que créer son entreprise est une aventure enthousiasmante qui n'est pas réservée à une élite diplômée mais ouverte à tous ceux qui veulent réussir leur vie et le faire au service des autres. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée