Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté. Image fixe : sans médiation

Auteur(s) : Marquis, Lionel (19..-....)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : L'année la plus longue [Texte imprimé] : 1799, de l'Égypte au 18 brumaire / Lionel Marquis

Publication : Saint-Martin-des-Entrées : Heimdal, impr. 2021

Impression : impr. en Bulgarie

Description matérielle : 1 vol. (303 p.) : ill. en coul. ; 31 cm

Note(s) : En appendice, choix de documents. - Bibliogr. p. 302-303


Autre(s) forme(s) du titre : 
- Titre de couverture : 1799, l'année la plus longue


Sujet(s) : Guerre de la deuxième coalition (1798-1801) -- Campagnes et batailles  Voir les notices liées en tant que sujet
France -- 1795-1799 (Directoire)  Voir les notices liées en tant que sujet

Genre ou forme : Ouvrages illustrés  Voir les notices liées en tant que genre ou forme

Indice(s) Dewey :  944.045 0222 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-84048-576-6 (rel.) : 59 EUR
EAN 9782840485766

Identifiant de la notice  : ark:/12148/cb46898217r

Notice n° :  FRBNF46898217


Résumé : Le 12 nivôse an VII (1er janvier 1799) commence comme a fini 1798 : dans un calme relatif. La France de janvier 1799 ressemble un peu à celle de décembre 1798 : les trois « républiques soeurs » (batave, cisalpine et ligure) sont passées à six : république helvétique, romaine et napolitaine. Cependant, les belligérants, membres de la Seconde Coalition contre la France « impérialiste », n'attendent que le moment propice pour fondre là où se trouvent les Français : en Egypte, mais surtout en Italie ; terre que les Autrichiens, membres de la Coalition, ne peuvent accepter d'avoir perdu deux ans plus tôt par la faute d'un jeune général inconnu sorti du rang. Cette situation n'avait que trop duré et, profitant de l'absence de Bonaparte hors d'Europe, les Alliés de la Seconde Coalition, avec l'aide de la Russie, envahiront et détruiront, au fil de combats et de batailles, ce qu'ont construit les Français en 1796- 1797. Il faudra attendre le dernier tiers de l'année pour voir peu à peu refluer les Austro-Russes. En France, avec Bonaparte au pouvoir, un gouvernement fort se dessine à l'approche des derniers jours de l'année. Et l'année se conclura sans qu'aucune solution militaire définitive ne soit apportée. Pour cela, il faudra attendre 1800 et les victoires décisives de Hohenlinden et de Marengo pour voir poindre l'espoir de voir se taire la poudre. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée