Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Queirós, José Maria Eça de (1845-1900)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Lo mandarin [Texte imprimé] / José Maria Eça de Queiroz ; traduccion del portugués, Joaquim Blasco

Traduction de : O mandarim

Publication : [Puylaurens] : Institut d'estudis occitans, DL 2020

Impression :  (31-Villematier : GN impr.)

Description matérielle : 1 vol. (87 p.) ; 21 cm

Collection : (Flor envèrsa ; 13)

Lien à la collection : Flor envèrsa (Lagarrigue) 



Autre(s) auteur(s) : Blasco, Joaquim (1952-....). Traducteur  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Numéros : ISBN 978-2-85910-612-6 (br.) : 12 EUR
EAN 9782859106126

Notice n° :  FRBNF46620004


Résumé : José Maria Eça de Queiroz (Póvoa de Varzim, 1845 – Neuilly, 1900) est un romancier reconnu de la littérature européenne. Bien que qualifiée parfois de réaliste, ou de naturaliste, l'œuvre d'Eça de Queiroz est bien plus que cela. Grand voyageur, en partie comme diplomate (La Havane, Londres, Paris…), Eça de Queiroz a su enrichir sa formation de journaliste et d'écrivain par une observation lucide du monde qu'il fréquentait. Eça (comme on le surnomme affectueusement au Portugal) ne cache les influences de ses illustres devanciers, jusqu'à choisir des titres qui renvoient vers d'autres, essentiellement de la littérature française (O Primo Basílio, O crime do Padre Amaro…), sans que leurs histoires n'aient rien à voir avec elles. C'est dans un esprit de clin d'œil amical et en même temps une preuve d'humilité. Lisbonne n'est pas Paris, et n'a pas les prétentions de la ville-lumière et l'auteur du Mandarin ne se pose pas en maître d'école ou en donneur de leçons. Sa prose, qui s'appuie sur une langue poétique, est pétrie dans un subtil mélange d'ironie élégante et de modestie clairvoyante. Héritière des littératures des XVIIIe et XIXe siècles, elle annonce déjà la façon d'écrire des grands romanciers du XXe siècle. Lo Mandarin présente les caractéristiques que nous venons de décrire. A la différence des romans importants déjà cités, ou du chef d'œuvre Os Maias, c'est un roman cout qui, pour autant, est bien représentatif de l'œuvre d'Eça de Queiroz. Par moments, il nous fait penser au Voltaire dans ses contes les plus aboutis. Mais à travers le thème choisi, l'atmosphère qu'il crée, dans sa façon d'évoquer les personnages et lse paysages, le lecteur qui connaît bien l'œuvre de Jorge Luis Borges se rendra compte qu'Eça annonce d'une certaine façon la prose de l'écrivain argentin, une des meilleures du XXe siècle. Et il ne s'étonnera pas que pour l'auteur de Ficcions, Eça de Queiroz « est un des plus grands écrivains de tous les temps ». [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée