Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Felix-Tchicaya, Jean (1903-1961)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Rapport moral et d'orientation du Parti progressiste congolais [Texte imprimé] : rédigé pour le Congrès territorial du Moyen-Congo, tenu à Pointe-Noire du 28 au 30 mars 1958 : texte intégral du rapport / [rédaction] Jean Félix-Tchicaya,... ; présentation du rapport par Marcel Poaty

Publication : La Loupe : Paari éditeur, impr. 2020

Impression : 28-La Loupe : Impr. Makitec Druck

Description matérielle : 1 vol. (63 p.) ; 21 cm

Collection : Politique

Lien à la collection : Sciences politiques (Paris. 2009) 


Note(s) : Paari = Pan-africaine revue de l'innovation


Autre(s) auteur(s) : Poaty, Marcel. Préfacier  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Sujet(s) : Politique et gouvernement -- Congo (République) -- Jusqu'à 1960  Voir les notices liées en tant que sujet
Colonies françaises -- Administration -- 1945-1970  Voir les notices liées en tant que sujet
Parti progressiste congolais (Congo, République démocratique)  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey :  320.967 24 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-84220-108-1 (br.) : 10 EUR
EAN 9782842201081

Notice n° :  FRBNF46616605


Résumé : Le Rapport Moral et d'Orientation rédigé par Jean Félix-Tchicaya, pour le dernier congrès du Parti Progressiste Congolais, représente, à sa manière, un testament politique. Trois ans avant sa mort, il demeure le dernier écrit politique d'envergure de Jean Félix-Tchicaya, dans lequel il livre le bilan de son action politique, réaffirme son anticolonialisme à toute épreuve, exprime sa foi dans la construction d'une communauté franco-africaine. Cette dernière verra bien le jour, mais durera très peu de temps. Elle sera vite remplacée, par les indépendances nominales. Sa vision prémonitoire, des rapports ultérieurs entre l'Europe et l'Afrique, soixante deux années après (1958-2020), demeure encore d'actualité. Pour Jean Félix-Tchicaya : « L'Afrique et l'Europe peuvent être complémentaires, à condition que cette complémentarité se fasse – et c'est cela le point crucial – dans l'égalité et la dignité. Nous voulons éviter une union Eurafricaine où l'Afrique serait uniquement le réservoir des matières premières, au profit des pays européens, et qui aboutirait à un néo-colonialisme condamné par l'Histoire. Il s'agit bien d'organiser la solidarité économique des deux continents en dehors de l'esprit colonial qui a creusé un fossé, parce qu'il reposait sur le sentiment de la domination. » [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée