Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Louengo, Isidore Leroy (1969-....)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Boueta Mbongo [Texte imprimé] : héros des premières heures / Isidore Leroy Louengo ; présentation, Achille Kissita

Publication : La Loupe : Paari éditeur, impr. 2020

Impression : 28-La Loupe : Impr. Makitec Druck

Description matérielle : 1 vol. (292 p.) : ill. ; 22 cm

Collection : Ta e nguala

Lien à la collection : Ta e nguala 


Note(s) : Notice réd. d'après la couv.


Autre(s) auteur(s) : Kissita, Achille. Préfacier  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Numéros : ISBN 978-2-84220-104-3 (br.) : 22 EUR
EAN 9782842201043

Notice n° :  FRBNF46616598


Résumé : Ce récit historique restitue l'épopée romancée de Boueta Mbongo à la fin du XIXème siècle, dans le territoire du Congo-Français. Isidore Leroy Louengo, s'est appuyé sur des témoignages oraux, transmis par les anciens, pour écrire ce texte. Boueta Mbongo, Héros des premières heures est un texte qui restitue le choc résultant de la rencontre entre les populations Kongo et les colons français. Ces Kongo, installés sur la rive droite du fleuve Congo, cohabitent pacifiquement avec les Téké. Ils deviendront, par le hasard du partage de Berlin en 1885, des sujets français. Boueta Mbongo est farouchement opposé à l'entreprise du capitaine Marchand, mandaté par Pierre Savorgnan De Brazza, consistant à soumettre les autochtones au détriment de leurs intérêts vitaux. Les colons français souhaitent s'approprier les routes commerciales existantes, en imposant les corvées de portage et de travail forcé, sous la contrainte des tirailleurs sénégalais et autres mbulu-mbulu (miliciens), recrutés en Afrique de l'Ouest d'une part et localement - parmi les bimpumbulu (marginaux, bandits, ...) de la société congolaise - d'autre part. Le chef de terre Boueta Mbongo - commerçant le plus influent de sa contrée - gère le trafic sur la route qui relie N'Tamo (Brazzaville) à Manianga, en passant par Kimpandzou son fief. Pour briser la révolte légitime des habitants de Kimpanzu, De Brazza envoie le lieutenant Lucien Fourneau, avec une cohorte de tirailleurs, combattre le résistant Malonga Mi-Mpanzu. Le 11 novembre 1898, Fourneau est blessé au combat, et Bouéta Mbongo tombe sur le champ de bataille. Son corps est décapité et jeté dans les eaux de la Lufulakari. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée