Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Mattos, Hebe  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Les couleurs du silence [Texte imprimé] : esclavage et liberté dans le Brésil du XIXe siècle / Hebe Mattos ; traduit par Anaïs Fléchet

Traduction de : Das cores do silêncio : significados da liberdade no sudeste escravista, Brasil, século XIX

Publication : Paris : Karthala ; Aubervilliers : CIRESC, DL 2019

Impression :  (14-Condé-en-Normandie : Arts'print numeric)

Description matérielle : 1 vol. (359 p.) : ill. en coul. ; 24 cm

Collection : (Esclavages, ISSN 2111-0255)

Lien à la collection : "Esclavages" 


Note(s) : En appendice, graphiques. - Bibliogr. p. 343-353. Glossaire. - CIRESC = Centre international de recherche sur les esclavages et les post-esclavages
Texte remanié de : Thèse de doctorat : 1993. Titre de soutenance : A cor inexistente


Autre(s) auteur(s) : Fléchet, Anaïs (1978-....). Traducteur  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Sujet(s) : Esclavage -- Abolition -- Brésil -- 19e siècle  Voir les notices liées en tant que sujet
Esclaves -- Émancipation -- Sociologie -- Brésil -- 19e siècle  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey : 306.362 098109 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-8111-2661-2 (br.) : 27 EUR
EAN 9782811126612

Notice n° :  FRBNF45862451


Résumé : Faire silence sur la couleur de la peau, sur les origines serviles des habitants alors que la majorité de la population libre descendait d'esclaves, était l'idéal affiché au Brésil nouvellement indépendant du Portugal en 1822. Pourtant, ce livre, prix des Archives nationales brésiliennes en 1993, et pionnier dans la recherche sur la construction juridique et sociale des catégories de couleur, démontre tout le contraire. La question raciale est demeurée au coeur de la société brésilienne. Le silence autour de l'esclavage a de fait contribué à la racialisation et au renforcement du racisme. Ce livre est d'une brûlante actualité car la mémoire de l'esclavage a nourri au Brésil des demandes de droits spécifiques, des politiques publiques de discrimination positive et de réparation, mais aussi d'intenses polémiques au cours des deux dernières décennies : quels enseignements pouvons-nous en tirer aussi bien en matière épistémologique que politique ? La mémoire de l'esclavage résistet- elle au politique ou s'en joue-t-elle ? Hebe Mattos est professeure d'histoire à l'université fédérale de Juiz de Fora (UFJF) et à l'université fédérale Fluminense (UFF) au Brésil, et directrice du projet « Passés Présents : mémoires de l'esclavage au Brésil » mené par le Laboratoire d'histoire orale et image (LABHOI, UFF / UFJF). Elle est aussi membre associé au Centre international de recherches sur les esclavages et post-esclavages (CIRESC). Anaïs Fléchet est maître de conférences à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et directrice adjointe du Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée