Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Lisse, Michel  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Quatre essais sur Maurice Blanchot [Texte imprimé] / par Michel Lisse ; préface de Vincent Engel ; frontispice de Woo Choi

Publication : . - Orange : Éditions le Retrait, 2019

Impression :  (84-Le Thor : Impr. Avogadro et Tomei)

Description matérielle : 1 vol. (133 p.) : ill. ; 24 cm


Autre(s) auteur(s) : Choi, Woo. Illustrateur  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Sujet(s) : Blanchot, Maurice (1907-2003) -- Critique et interprétation  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey : 848.91 (critique) (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-9564607-4-9 (br.) : 22 EUR
EAN 9782956460749

Notice n° :  FRBNF45774582


Résumé : Maurice Blanchot n'a pas toujours été le même. Les entrelacements de sa vie comme de son œuvre posent, comme relevant du paradoxe le plus exigeant, le statut de la parole. Réfutant l'assertion de Wittgenstein selon laquelle il faudrait taire ce qui ne peut se dire, l'auteur de L'Entretien infini n'en mesure pas moins l'invraisemblable d'une parole qui se croirait au-dessus de tout soupçon. Tous les camps s'appellent Auschwitz et dans tout nom, il y en a un qui dérange : Auschwitz. Faire comme si l'holocauste n'avait pas eu lieu et n'avait pas dramatiquement impacté le statut de la parole, l'opération s'avère impossible. Alors, quelle parole ? « Il y aurait dans toute vie un moment où l'injustifiable l'emporte et où l'incompréhensible reçoit son dû ». En faisant résonner cette phrase tirée des « Intellectuels en question », Michel Lisse éclaire la position de Blanchot à l'endroit de l'écueil auquel se confronte toute littérature dès lors qu'elle se heurte à la question des camps et, à travers elle, à celle de sa parole. Livrant une lecture croisée de Blanchot lisant Jacques Derrida (et inversement), dont le point de rencontre demeure la figure de Paul Celan (« que nous n'avons pas su préserver du naufrage »), Michel Lisse propose une lecture de la mort dans et par l'écriture. Magistrale est la démonstration si tant est que le mot entende bien dévoiler des monstres. Le livre de Michel Lisse Quatre essais sur Maurice Blanchot est préfacé par Vincent Engel. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée