Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Grandsire, Jean-Michel (1953-....)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Doléances [Texte imprimé] : quand les gouvernés réforment l'État / Jean-Michel Grandsire

Publication : . - Agnières : Éditions Transition, DL 2019

Impression :  (80-Agnières : Impr. JMG)

Description matérielle : 1 vol. (256 p.) ; 22 cm

Note(s) : Bibliogr. p. 253-254


Autre(s) forme(s) du titre : 

Titre d'une autre édition : États généraux : pour un nouveau contrat social


Sujet(s) : Parlementaires -- France -- Histoire  Voir les notices liées en tant que sujet
Démocratie directe -- France  Voir les notices liées en tant que sujet
France. États généraux -- Histoire  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey : 328.440 9 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-490339-10-5 (br.) : 17,50 EUR
EAN 9782490339105

Notice n° :  FRBNF45773860


Résumé : Les Gaulois sont réfractaires car les Gaulois ne supportent pas que César décide à leur place. En d'autres termes, les Français sont réfractaires aux réformes imposées par un pouvoir politique sur lequel ils n'exercent aucun contrôle car ils savent, dans le tréfonds de leur âme collective, qu'ils sont parfaitement capables de se réformer eux-mêmes ! Victimes, avant la Révolution, d'une dynastie régnante qui n'avait pas brillé par son esprit de tolérance, ils sont bercés depuis plus de deux siècles par d'illusoires promesses de liberté, d'égalité et de fraternité, biberonnés au sirop d'une prétendue démocratie qui les flatte pour mieux les étouffer. Tour à tour floués, trahis, pillés, violentés, massacrés dans des conflits d'une stupidité sans nom, ils sont aujourd'hui spoliés par une caste de politiciens et de hauts fonctionnaires qui s'est arrogé avec mépris le droit de décider en leur nom. Il y a pourtant eu, dans l'histoire de notre pays, des périodes où les gouvernés ont réformé le pays. Appelés au secours par des gouvernants aux abois, ils ont accompli des prouesses de réforme dont nous sommes, aujourd'hui encore, les bénéficiaires. Ils l'ont fait, non pas en s'emparant du pouvoir, mais en délibérant et en proposant des réformes de bon sens. Ces assemblées portaient le nom d'États généraux. Notre mémoire collective en a gardé un souvenir confus mais vivace. Le moment est venu, aujourd'hui que l'âme française se réveille avec sursaut et fracas, de se pencher sur ce que les réformes initiées par les États généraux ont apporté dans le passé pour en tirer quelques leçons pour le présent et l'avenir de notre pays. La France, si elle renoue avec ses principes ancestraux, pourra redevenir le phare appelé à guider le monde vers un avenir de vérité, d'équité et de prospérité. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée