Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Marçal, Katrine  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Le dîner d'Adam Smith [Texte imprimé] : comment le libéralisme a zappé les femmes et pourquoi c'est un gros problème / Katrine Marçal ; traduit du suédois par Hélène Hervieu

Publication : Paris : les Arènes, DL 2019

Impression :  (14-Condé-en-Normandie : Impr. Corlet)

Description matérielle : 1 vol. (251 p.) ; 22 cm

Note(s) : Bibliogr. et webliogr. p. 235-248. Index


Autre(s) auteur(s) : Hervieu, Hélène (1956-....). Traducteur  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Sujet(s) : Smith, Adam (1723-1790) -- Et la condition féminine  Voir les notices liées en tant que sujet
Libéralisme économique  Voir les notices liées en tant que sujet
Économie féministe  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey : 330.122 082 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-7112-0024-5 (br.) : 17 EUR
EAN 9782711200245

Notice n° :  FRBNF45720365


Résumé : Grand penseur écossais, Adam Smith est l'auteur en 1776 de La Richesse des nations. Il y dessine tout un cadre considéré aujourd'hui comme le B-A-ba du libéralisme économique : la richesse vient du travail et le travail est mu par l'intérêt et le profit. Mais le travail de qui ?Pendant des années, la mère d'Adam Smith s'est occupée de son intello de fils, a préparé son dîner, lavé son linge, veillé sur sa santé et ses humeurs. Des tâches non rémunérées bien que vitales – parce que l'homme ne sort pas de terre tel un champignon. Sans sa mère, chez qui il a vécu toute sa vie, que serait devenu Adam Smith ? Pourtant ce fils est ingrat : pas une ligne dans ses écrits sur le travail indispensable mais invisible de l'abeille qui s'affairait autour de lui sans en tirer aucun profit. Le péché originel de l'économie gît ici, chez ce vieux garçon qui n'a pas compris que derrière tout homme qui réussit il y a des femmes qui triment.Le libéralisme est sans doute dangereux pour la planète ; Katrine Marçal nous prouve, très sérieusement mais avec humour, qu'il l'est aussi pour les femmes. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée