Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Hobsbawm, Eric John (1917-2012)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Les bandits [Texte imprimé] / Eric J. Hobsbawm ; traduit de l'anglais par J. P. Rospars et N. Guilhot

Traduction de : Bandits

Publication : Paris : la Découverte, DL 2018

Impression : 45-Malesherbes : Impr. EPAC technologies

Description matérielle : 1 vol. (270 p.) ; 19 cm

Collection : La Découverte-poche. Sciences humaines et sociales

Lien à la collection : La Découverte-poche. Sciences humaines et sociales 
La Découverte-poche (Paris) 


Note(s) : 67


Autre(s) auteur(s) : Rospars, Jean-Pierre (19..-....). Traducteur  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Guilhot, Nicolas (1970-....). Traducteur  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Sujet(s) : Bandits et brigands -- Histoire  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey : 364.109 22 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-348-04081-8 (br.) : 11 EUR
EAN 9782348040818

Notice n° :  FRBNF45678388


Résumé : Des haïdoucs des Balkans en passant par Jesse James ou Billy the Kid, le grand historien britannique retrace, dans cet ouvrage passionnant, l'histoire mouvementée du banditisme social. Robin des bois volant aux riches pour donner aux pauvres. C'est la figure légendaire du " bandit social " : hors-la-loi pour le souverain, il apparaît comme un vengeur, un justicier et un héros aux yeux de la société paysanne. Des haïdoucs, bandits des Balkans, aux cangaçeiros du Brésil, en passant par Jesse James et Billy the Kid, le grand historien britannique Eric J. Hobsbawm retrace, dans cet ouvrage passionnant devenu un classique, l'histoire mouvementée du banditisme social. Prenant ses distances avec l'histoire officielle, Hobsbawm inscrit le destin de ces marginaux dans l'étude des structures économiques et sociales qui conditionnent leur apparition, établissant notamment un lien entre les " épidémies de banditisme " et d'intenses phases de crise économique. Dans cette histoire de la violence sociale, le personnage du bandit apparaît comme le masque de communautés paysannes réagissant à la destruction de leur mode de vie, ombre peuplant une zone incertaine, entre criminalité organisée et mobilisation politique. Hobsbawm décèle dans l'histoire des bandits l'une des généalogies primitives des mouvements sociaux. Jusqu'à aujourd'hui, la question du bandit demeure : comment, pour des révoltés, passer de la délinquance à la politique ? [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée