Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte. Image fixe : sans médiation

Auteur(s) : Gervais, Guy (1954-....). Illustrateur  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Vouters, Bruno (1950-....)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Les mains de la mémoire [Texte imprimé] / photographies de Guy Gervais ; assistante, Annick Frenay ; texte de Bruno Vouters

Publication : Aire-sur-la-Lys : Ateliergaleriéditions, DL 2018

Impression : 62-Aire-sur-la-Lys : Impr. Ateliergaleriéditions

Description matérielle : 1 vol. (non paginé [66] p.) : ill. en coul. ; 22 x 24 cm

Note(s) : Publ. à l'occasion de l'exposition, Bergues, Musée du Mont-de-Piété, 12 mai-29 octobre 2018


Autre(s) titre(s) conventionnel(s) : [Exposition. Bergues, Musée du Mont-de-Piété. 2018]



Sujet(s) : Guerre mondiale (1914-1918) -- Monuments -- France -- Nord (France) -- Photographies  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey : 725.940 9442 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-916601-21-2 (br.) : 19 EUR
EAN 9782916601212

Notice n° :  FRBNF45507721


Résumé : C'est toujours la lumière qui gagne… La catastrophe fige les cœurs, les esprits, les consciences. Le langage traditionnel de la perte prend le dessus sur des élaborations nouvelles. Au naufrage, faute de mieux, on oppose une reconstitution de ce qui l'a précédé. C'est une forme de retour à l'ordre plus qu'une projection vers un avenir différent. L'excès de souffrance réelle n'encourage pas l'imaginaire. Vous préférez Jeff Koons ? Tout ça pour dire qu'elles m'intéressent et me touchent, les photos de Guy Gervais. Renversant les perspectives, ouvrant des lignes de fuite, créant des rapprochements, elles poussent à voir autrement ces monuments qui, en raison de leur aspect massif et répétitif, de leur imagerie encombrante et figée, minérale et austère, définitive, repoussent le regard plus qu'ils ne l'attirent, puisque tout est déjà là, codifié, entériné, surplombé. En vérité, cela donne un étrange spectacle, car elle se dresse, cette grande carcasse de deux mètres, elle se plie, se déplace, se contorsionne, se recule, s'agenouille, s'allonge, se relève, se replie... Ils doivent être ravis de cette visite, les Poilus fatigués de poser d'un seul côté. Bruno Vouters [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée