Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Benaïm, Laurence (1961-....)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Yves Saint Laurent [Texte imprimé] / Laurence Benaïm

Édition : [Nouvelle éd mise à jour]

Publication : Paris : Bernard Grasset, DL 2018

Impression : 61-Lonrai : Normandie roto impr.

Description matérielle : 1 vol. (750 p.-[16] p. de pl.) : ill. en coul. ; 24 cm

Note(s) : Contient le texte de la conférence de presse d'Y. Saint-Laurent du 7 janvier 2002 et le texte d'un entretien du 12 janvier 2002. - Bibliogr. p. 722-738. Vidéogr. p. 738-739. Filmogr. p. 739


Sujet(s) : Saint Laurent, Yves (1936-2008) -- Biographies  Voir les notices liées en tant que sujet
Haute couture -- France -- 1945-....  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey : 746.920 92 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-246-81705-5 (br.) : 26 EUR
EAN 9782246817055

Notice n° :  FRBNF45503704


Résumé : «  Au 5 avenue Marceau, toutes les formes du silence pouvaient s'écouter  :  le silence des lignes,  le silence crème des toiles, le doux silence des ateliers, le silence heureux des mains, le silence minéral de l'attente, quand il n'était pas là, le silence d'un sourire esquissé dans le miroir, la beauté, comme une histoire d'amour entre lui et les mannequins, son studio de création... Et puis le silence de la peur, du doute – son école.J'ai rencontré Yves Saint Laurent en 1986 à travers son métier, et c'est seulement un an plus tard que nous avons été présentés. Publiée en 1993, cette biographie a été rééditée en 2002 lors de la fermeture de la maison Yves Saint Laurent, puis en 2010. Un jour il m'avait lancé: "Mais vous connaissez bien mieux ma vie que moi...." Faux, évidemment. Car écrire la vie de cet  homme de son vivant, c'est refuser de tomber dans certains pièges. " Je n'ai jamais cherché à éviter ses zones d'ombres, mais à privilégier sa lumière, ce qui l'a rendu si différent.Yves Saint Laurent est à la fois l’astéroïde et le noyau d’une vieille comète, une planète monstre ayant modifié la perception du système solaire de la mode. Du soleil cher à Chanel, et de l’étoile - talisman de Dior, Yves Saint Laurent a fait une boule de feu, il est ce météore qui continue à éclairer la galaxie, bien après sa mort.  »L.B.  Le 1er  juin 2008, Yves Saint Laurent laissait derrière lui bien plus qu’un nom et une maison de couture… A l’occasion du dixième anniversaire de sa... [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée