Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Daru, Henri (1937-....)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Paul, vicomte Daru, 1810-1877 [Texte imprimé] : dandysme, politique et haute finance sous le Second Empire / Henri Daru

Publication : Boulogne-Billancourt : Éditions RJ, DL 2018

Impression : 91-Courtaboeuf : Impr. Tirage

Description matérielle : 1 vol. (515 p.-[16] p. de pl.) : ill. en coul. ; 24 cm

Note(s) : Index


Sujet(s) : Daru, Paul (1810-1877) -- Biographies  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey : 944.070 92 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-9528628-7-5 (br.) : 39 EUR
EAN 9782952862875

Notice n° :  FRBNF45485485


Résumé : Paul, vicomte Daru Dandysme, politique et haute finance sous le second empire Officier en Algérie, diplomate en Perse, député orléaniste en 1842, lié avec Guizot et Thiers, intime des ducs de Morny et de Nemours, conseiller des Orléans en exil, Paul Daru parraine au Jockey Club, cent quatre-vingts membres, dont le futur Edouard VII et quatre premiers ministres étrangers ! Patron des courses, il crée avec Morny l'hippodrome de Longchamp, développe Chantilly, fonde la Société des courses de Deauville et le Cercle de Deauville. A la tête des Chemins de fer Romains, des Chemins de fer Portugais et des Chemins de fer de Pampelune, il concourt à l'élaboration d'un vaste réseau européen, reliant le Portugal, l'Espagne, la France et l'Italie. Banquier, il participe à la fondation de la Société marseillaise de Crédit, de la Banque de l'Indochine, de la Banque fédérale de Berne et du Credito Italiano ; il lance avec Rothschild, Germain et Joubert le second grand emprunt de libération du territoire. Président de la Société Financière de Paris, société de capital-risque avant la lettre, il fonde le Gaz de Bordeaux, les Tramways de Nice, le Gaz de Saint-Pétersbourg, le Gaz de Rostoff, etc. Passionné de théâtre et d'opéra, il facilite la carrière de la Patti, la Callas de l'époque ; Meyerbeer l'invite avec Berlioz, Auber et Halévy à ses dîners pour promouvoir ses opéras. Familier des actrices et danseuses, il l'est aussi des lionnes de Paris comme Lola Montes, la Païva ou la Dame aux Camélias. Il se ruine au jeu avec élégance, vend ses collections et refait fortune avec brio. Bref, il incarne à merveille ces entrepreneurs du second empire, qui mènent leur vie à grandes guides, jouent, se mêlent aux écrivains et aux artistes, s'adonnent avec passion aux courses, à la politique, à l'opéra, au théâtre, ont l'Europe comme aire de jeux et construisent la France moderne. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée