Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Argento, Dario (07/09/1940)

Titre(s) : Peur [Texte imprimé]

Publication : Aix-en-Provence : Rouge Profond, 2018

Impression : 13-La Roque d'Anthéron : Impr. Yenooa

Description matérielle : 1 vol. (360 p.) ; 22 cm

Collection : Raccords ; 45



Numéros : ISBN 979-10-97309-05-3 (br.) : 25 EUR
EAN 9791097309053

Notice n° :  FRBNF45452314


Résumé : « Je m'appelle Dario Argento. Je suis né à Rome, au 197, via del Tritone. À cette adresse il y avait le Studio Luxardo, un important studio de photographie, où travaillait ma mère Elda. Habitaient également là les propriétaires et fondateurs de cette prestigieuse entreprise, Alfredo et Margherita, mes grands-parents. Dans les années 1930 et 1940 les vedettes du théâtre et du cinéma, les champions sportifs, les intellectuels et les artistes, les modèles se bousculaient pour être photographiés par nous. Avoir un portrait réalisé par le studio était un signe d'excellence. Je suis donc né sous les projecteurs. » Dévoreur de livres dès son plus jeune âge, Dario Argento se passionne pour les salles obscures où son caractère solitaire et son imagination débordante trouvent un terrain fertile. Son expérience de journaliste à Paese Sera, décisive, lui fait rencontrer Sergio Leone, qui va changer sa vie. Mais dans sa tête commence à mûrir un désir ambitieux : écrire un scénario différent, nourri des émotions ressenties en regardant les films de Lang, Hitchcock et Antonioni. Cela aboutit en 1970 à son premier long métrage, L'Oiseau au plumage de cristal, giallo qui enregistre une recette record en Italie, et le nom de Dario Argento fait le tour de la planète. Suivront des perles noires et rouge profond : Le Chat à neuf queues, Quatre mouches de velours gris, Les Frissons de l'angoisse, Suspiria, Inferno, Ténèbres, Phenomena, Opéra, Le Syndrome de Stendhal… Outre un portrait de l'artiste au travail, cette autobiographie livre les rêves, considérations et confidences d'un homme pris entre replis sur soi et désirs renouvelés de voyages et de rencontres, entre passion de vivre et doutes existentiels. Avec pour ultime aveu cette certitude : « Tant que là-dehors se trouvera quelqu'un à qui faire peur, je pourrai me considérer comme un homme heureux. » [source éditeur]


Localiser ce document(2 Exemplaires)

Tolbiac - Haut-de-jardin - Audiovisuel - Salle A - Médias audiovisuels, multimédias et cinéma

1 partie d'exemplaire regroupée

791.430 92 ARGE p
support : livre

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée

2018-36905
support : livre