Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Cole, Tillie  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Tourmente [Texte imprimé] / Tillie Cole ; traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Mathias Lefort

Traduction de : Reap

Titre d'ensemble : Les écorchés ; 2

Lien au titre d'ensemble : Les écorchés 

Publication : Paris : Milady, DL 2018

Impression : 86-Ligugé : Impr. Aubin

Description matérielle : 1 vol. (471 p.) ; 20 cm


Autre(s) auteur(s) : Lefort, Mathias. Traducteur  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Numéros : ISBN 978-2-8112-3695-3 (br.) : 16,90 EUR
EAN 9782811236953

Notice n° :  FRBNF45438807


Résumé : «  Des personnages masculins aux cinquante nuances de mâle. Tillie Cole est une auteure talentueuse.  » AudioGalsLa rencontre de Roméo et Juliette et du Parrain.Constamment drogué par son maître, 221 tue avec une efficacité redoutable. Il est l'atout majeur qui permet de faire fructifier les affaires du parrain de la mafia géorgienne de New York. Jusqu'au jour où il est capturé par le clan adverse. Captif, il rencontre Talia Tolstaia, la fille d'un parrain russe. D'abord attendrie par ce colosse puis fascinée, elle décèle en lui bien plus qu'une machine à tuer et se donne pour mission de le faire s'ouvrir à la vie et à ses plaisirs… Mais la famille de la jeune femme la laissera-t-elle convoler avec leur ennemi de toujours  ? Extrait  :«  J'étais obsédée par 221 et je ne pouvais plus me voiler la face en invoquant une simple curiosité, un intérêt détaché et bien inoffensif. C'était davantage que cela.Et je me haïssais au plus haut point pour cela.Je tendis lentement une main vers l'écran pour l'allumer. La vidéo de surveillance du sous-sol apparut, et avec elle Zaal, étendu sur ce sol en pvc noir, pieds et poings liés, inerte.À l'instant où mes yeux trouvèrent sa silhouette ramassée et recroquevillée, mon cœur se mit à cogner lourdement dans ma poitrine et mes poumons semblèrent se pétrifier. Une sensation de chaleur se propagea sur toute la surface de ma peau et une pression terrible se forma dans mon bas-ventre. Je ressentais le besoin de le toucher encore. Je voulais le tenir entre mes bras.Je restai figée ainsi comme une statue scellée dans le sol pendant un temps interminable et à mesure que les minutes s'égrenaient je sentis le pendentif sur ma poitrine devenir brûlant et me consumer. C'était ma culpabilité qui me consumait.  »Copyright © 2016 by Tillie Cole© Bragelonne 2018, pour la présente traduction [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée