Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte. Image fixe : sans médiation

Titre conventionnel : [Exposition. Paris, Musée du Louvre. 2017/2018]

Titre(s) : François Ier et l'art des Pays-Bas [Texte imprimé] : album de l'exposition, [Paris, Musée du Louvre, 18 octobre 2017-15 janvier 2018] / [texte de] Cécile Scailliérez

Publication : Paris : Louvre éditions : Somogy éditions d'art, DL 2017

Impression : impr. en République tchèque

Description matérielle : 1 vol. (48 p.) : ill. en coul. ; 29 cm


Autre(s) auteur(s) : Scailliérez, Cécile  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Musée du Louvre (Paris)  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Sujet(s) : François Ier (1494-1547 ; roi de France) -- Et l'art  Voir les notices liées en tant que sujet
Art flamand -- France -- 16e siècle  Voir les notices liées en tant que sujet

Genre ou forme : Catalogues d'exposition

Indice(s) Dewey : 709.440 9031 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-7572-1324-7 (Somogy éditions d'art). - ISBN 978-2-35031-603-1 (Musée du Louvre) (br.) : 8 EUR
EAN 9782757213247

Notice n° :  FRBNF45409568


Résumé : Si le goût de François Ier pour l'art italien est bien connu et son mécénat essentiellement identifié à la création du foyer italianisant de Fontainebleau, son règne ne s'inscrit pas moins dans une tradition très vivace d'implantation en France d'artistes originaires des Pays-Bas. Les plus connus d'entre ces artistes du Nord actifs en France sous son règne, Jean Clouet et Corneille de La Haye dit Corneille de Lyon se spécialisèrent dans le portrait. Mais tant à Paris que dans les foyers normands, picards, champenois et bourguignons, s'est largement épanouie, dans l'art du manuscrit enluminé et dans la peinture religieuse principalement, une vague d'influences septentrionales – anversoises, bruxelloises, leydoises, haarlémoises – que les recherches récentes ont peu à peu révélées en ressuscitant des artistes injustement tombés dans l'oubli. Godefroy le Batave, Noël Bellemare, Grégoire Guérard, Bartholomeus Pons, et d'autres encore anonymes et non moins talentueux, qui se sont illustrés dans des techniques aussi diverses que l'enluminure, la peinture, le vitrail, la tapisserie, la sculpture. Le roi acheta par ailleurs abondamment des tapisseries, des pièces d'orfèvrerie et des tableaux flamands. L'exposition fait ainsi ressurgir tout un pan méconnu de la Renaissance française et se propose d'en explorer la variété, les extravagances et la monumentalité. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée