Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Auriol, Marine (1979-....)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Zig et More [Texte imprimé] / Marine Auriol

Titre d'ensemble : Chroniques du grand mouvement ; chapitre 1

Lien au titre d'ensemble : Chroniques du grand mouvement 

Édition : Nouvelle éd. revue et corrigée

Publication : Montreuil : Éditions théâtrales, DL 2017

Impression : 14-Condé-sur-Noireau : Corlet impr.

Description matérielle : 1 vol. (71 p.) ; 17 cm

Collection : Théâtrales-jeunesse, ISSN 1629-5129

Lien à la collection : Théâtrales-jeunesse 


Public destinataire : de 12 à 17 ans


Numéros : ISBN 978-2-84260-457-8 (br.) : 8 EUR
EAN 9782842604578

Notice n° :  FRBNF45359437

Univers jeunesse Cette notice appartient à l'univers jeunesse


Résumé : «On a toujours besoin d'un plus petit que soi», dit la fable de La Fontaine. Mais que se passe-t-il lorsque ce plus petit grandit? Dans ce premier chapitre de sa saga théâtrale d'anticipation des Chroniques du Grand Mouvement, Marine Auriol met en scène Zig, un enfant orphelin, membre des cadrieux, et More, un jeune soldat travaillant pour le Pouvoir, les deux camps issus du Grand Mouvement. Le premier traîne dans les champs de mines, le second préfère dessiner des bâtons sur son carnet – ces petits bâtons tout droits qui représentent tous ces corps allongés… À force de battre la campagne, Zig finit par se planter sur une mine qui, au moindre mouvement, menace d'exploser. Il est aussi dans la ligne de mire de More, bien décidé à ajouter un nouveau bâton à son carnet. Dans ce théâtre de l'attente, des liens se nouent au fil des jours, puis des années, entre le petit et le grand. Mais la guerre n'est pas toujours là où on l'attend et se loge parfois si profondément dans le cœur des hommes qu'il leur est alors difficile de rendre les armes. Une pièce intimiste pour un duo d'acteurs (et quatre rôles plus secondaires), où les notions d'humanité et d'identité sont soumises à l'épreuve du feu et où l'inanité des conflits menés au nom d'un idéal oublié est flagrante. [source éditeur]


Infos du Centre national de la littérature pour la jeunesse : 
Genre : Théâtre
Public destinataire : À partir de 9 ans
Avis critique : Coup de coeur !
Notice critique : C'est la guerre entre le nouveau pouvoir, appuyé sur les tueurs du CAPP, et les Cadrieux, résistants. Zig, un enfant-soldat Cadrieu, a posé le pied sur une mine : si l'on ne le secourt pas en désamorçant l'engin, il est fichu au premier mouvement qu'il fera. Mercenaire à la solde du CAPP, More découvre l'enfant et s'installe devant lui, attendant que la mine explose et que le malheureux figure officiellement au nombre des rebelles éliminés. Mais Zig va tenir très longtemps. Prisonniers l'un de l'autre, Zig et More éprouvent toute l'ambiguïté de cette relation. Ennemis ou non, ils sont pareillement victimes de leurs intentions belliqueuses. L'allégorie est plus complexe que ne le suggèrent ces mots, mais nous en savons assez pour comprendre qu'une relation très particulière, faite de fascination mutuelle, de solidarité autant que d'hostilité, s'instaure entre les deux adversaires. - Le 20180201, par Fanny Carel (publié dans La Revue des livres pour enfants)

Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée