Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Titre(s) : Les ruses de la parole [Texte imprimé] : dire et sous-entendre, parler, chanter, écrire / Micheline Lebarbier, éd.

Publication : Paris : Éditions Karthala, DL 2017

Impression : 58-Clamecy : Impr. Laballery

Description matérielle : 1 vol. (315 p.) ; 24 cm

Collection : Tradition orale

Lien à la collection : Tradition orale 


Note(s) : Textes issus d'un séminaire tenu au LACITO, Laboratoire de langues et civilisations à tradition orale, de 2005 à 2010. - Notes bibliogr. résumés


Autre(s) auteur(s) : Lebarbier, Micheline. Éditeur scientifique  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Laboratoire des langues et civilisations à tradition orale (Villejuif, Val-de-Marne). Éditeur scientifique  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Sujet(s) : Sociolinguistique -- Actes de congrès  Voir les notices liées en tant que sujet
Tabous -- Actes de congrès  Voir les notices liées en tant que sujet
Implicite (linguistique) -- Aspect social -- Actes de congrès  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey : 306.44 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-8111-1771-9 (br.) : 29 EUR
EAN 9782811117719

Notice n° :  FRBNF45287886


Résumé : L'ouvrage examine les différentes formes d'expression qui existent pour formuler le non-dit et l'indicible, le tabou et l'interdit, dans des cultures aussi différentes que celles du Mali, du Cameroun, du Niger, de la France, du Mexique, de Trinidad, de la Colombie, ainsi que chez un auteur comme Maupassant. Les exemples ont été pris pour la plupart dans des sociétés paysannes et urbaines, ainsi que dans des sociétés où l'Islam est prépondérant. Ces formes d'expression sont analysées en relation avec les conceptions et les codes sociaux des différentes cultures où elles ont cours. Les diverses stratégies de parole sont imposées par le code social. Elles prennent des formes variées selon la situation d'énonciation, les jeux de l'interlocution et la situation de communication des locuteurs. On a ainsi recours au non-dit pour éviter de mettre éventuellement en péril une relation, voire sa propre position au sein de sa communauté. Cependant, le ressenti personnel de l'énonciateur face à l'énonciataire est difficile à appréhender. C'est pourtant lui qui suscitera le détour verbal, la métaphore, ou le silence stratégique recouvrant une peur ou une désapprobation. C'est ce qui est le plus complexe à approcher pour l'observateur extérieur. C'est pourquoi les chapitres de ce recueil insistent sur l'articulation de la réflexion avec le code social qui oriente tout échange discursif, tentant ainsi de laisser apparaître quelques aspects de l'essence profonde de l'humain à travers le filtre des conventions. Le présent ouvrage est l'émanation d'un séminaire qui s'est tenu au LACITO (Laboratoire de langues et civilisations à tradition orale, du CNRS) de 2005 à 2010. Micheline Lebarbier a été chercheur au LACITO. Elle a mené des recherches sur la tradition orale en Roumanie et a publié des études sur les contes facétieux roumains, notamment, aux éditions Karthala, Contes à rire de Roumanie. Elle a animé un séminaire de recherche intitulé « Le dit, le non-dit, l'implicite et le “dir [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée