Notice bibliographique

  • Notice

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Titre(s) : Charles Sorel polygraphe [Texte imprimé] / textes rassemblés par Emmanuel Bury ; et édités par Éric Van der Schueren

Édition : Nouvelle éd. revue et augmentée d'une postface

Publication : . - Paris : Hermann, impr. 2016

Impression :  (91-Courtaboeuf : Impr. Acort Europe)

Description matérielle : 1 vol. (LXVI-635 p.) ; 23 cm

Collection : (République des lettres. Symposiums)

Lien à la collection : Les Collections de la république des Lettres. Symposiums 


Note(s) : Actes d'un colloque organisé au Québec du 26 au 28 septembre 2002. - Bibliogr. p. 627-635


Autre(s) auteur(s) : Bury, Emmanuel. Éditeur scientifique  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Van der Schueren, Éric (1966-....). Éditeur scientifique  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Sujet(s) : Sorel, Charles (1582?-1674) -- Critique et interprétation  Voir les notices liées en tant que sujet

Genre ou forme : Actes de congrès

Indice(s) Dewey : 848.4 (critique) (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-7056-9137-0 (br.) : 48 EUR
EAN 9782705691370

Notice n° :  FRBNF45228012


Résumé : Charles Sorel est un auteur du XVIIe siècle, mais il n'a rien de classique. C'est un polygraphe qui survient comme un coin porté dans l'image roide que suppose le simple terme de classicisme. Cet auteur, décalé et incongru au milieu des fastes glacés de la raison et de la clarté prétendument louis-quatorziennes, jouit à présent d'une réelle notoriété reconquise sur le discrédit et les anathèmes faciles, parmi les spécialistes des lettres de l'âge classique. C'est un juste retour d'intérêt. Les actes ici rassemblés participent de cette réévaluation, mais surtout ils sont de toute évidence fondateurs des études à venir sur l'une des figures les plus originales et complexes du XVIIe siècle français. Charles Sorel a modulé des vérités difficiles à entendre dans le concert classique des Muses et des savoirs de son temps, au travers de tous les genres prosaïques. Il a réussi à faire percer cette leçon trop injustement enfouie qu'il y a une vraie raison à vouloir être toujours jeune, rieur, curieux et critique : c'était ce que l'on appelait le libertinage érudit. Toutefois cette appellation un tantinet neutralisante de vraies et encombrantes audaces risquait de faire oublier combien l'histoire entendait endormir de telles enfances qui la condamneraient, si elles devaient dominer, à se penser autrement que comme un cénotaphe d'autorités marmoréennes et écrasantes. [source éditeur]


Localiser ce document(2 Exemplaires)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée

Arsenal - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée