Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Blanc-Chaléard, Marie-Claude  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : En finir avec les bidonvilles [Texte imprimé] : immigration et politique du logement dans la France des Trente Glorieuses / Marie-Claude Blanc-Chaléard

Publication : Paris : Publications de la Sorbonne, 2016

Impression : 54-Nancy : Impr. Bialec

Description matérielle : 1 vol. (464 p.) : ill. ; 24 cm

Collection : Histoire contemporaine, ISSN 2105-5505 ; 15

Lien à la collection : Histoire contemporaine 


Note(s) : En appendice, choix de textes réglementaires. - Sources et bibliogr. p. 387-409. Index


Sujet(s) : Bidonvilles -- France -- 1945-1970  Voir les notices liées en tant que sujet
Politique du logement -- France -- 1945-1970  Voir les notices liées en tant que sujet
Immigrés -- Logement -- France -- 1945-1970  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey :  363.509 440904 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-85944-928-5 (br.) : 25 EUR
EAN 9782859449285

Identifiant de la notice  : ark:/12148/cb45157464d

Notice n° :  FRBNF45157464


Résumé : La résorption des bidonvilles est l'une des grandes questions sociales de la France des années 1960-1970. Question urbaine, à l'heure où se façonnent les banlieues modernes et où s'estompe la crise du logement. Question d'immigration aussi, les bidonvilles étant à 80 % peuplés par les travailleurs immigrés qu'attire la croissance des Trente Glorieuses. Les premiers viennent d'Algérie, et c'est dans l'urgence de la décolonisation qu'est lancé, par l'État, le premier plan de résorption et de relogement en 1959. D'autres suivent, longtemps impuissants à enrayer l'« épidémie », mais finissant par en venir à bout dans un climat de scandale national. Cette politique n'a jamais été étudiée. Du « temps de Nanterre », phase coloniale ciblant les bidonvilles algériens, au « temps de Champigny », où se croisent enjeux humanitaires et urbanistiques, ce livre propose de suivre le cas emblématique de la région parisienne, au fil de deux décennies de résistances et d'enlisement, mais aussi de colère et d'engagements. Le climat politisé d'après-Mai 68 impose finalement d'« en finir avec les bidonvilles », selon les termes du Premier ministre Jacques Chaban-Delmas. Derrière le volontarisme de l'action publique dans le domaine de l'habitat insalubre et précaire et l'émergence d'un mouvement associatif en soutien aux immigrés, le principal enjeu demeure la place faite aux immigrés dans la société urbaine contemporaine. Cette histoire interroge le devenir des ségrégations et permet de comprendre comment les questions d'habitat et de logement, encore peu sensibles avant-guerre, sont devenues décisives dans l'émergence d'un nouveau « problème de l'immigration » au cours des années 1970. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée