Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Haurigot, Georges (1856-1915)  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Du Hailly, Edmond  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Histoire des Antilles françaises et développement de la société créole [Texte imprimé] / Georges Haurigot, Edmond du Hailly

Publication : [Champhol] : Éditions le Mono, impr. 2016

Impression : 59-Roubaix : Impr. Sobook

Description matérielle : 1 vol. (216 p.) : ill. ; 21 cm

Collection : Les pages de l'histoire

Lien à la collection : Les Pages de l'histoire (Champhol) 



Sujet(s) : Antilles françaises -- Histoire  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey :  972.976 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-36659-223-8 (br.) : 15,90 EUR
EAN 9782366592238

Notice n° :  FRBNF45127229


Résumé : Ce livre présente l'histoire générale des Antilles française et du développement de la société créole. "On désigne sous le nom Antilles un groupe d'îles situé entre les deux immenses presqu'îles américaines, et qui, par leur réunion, constituent un des plus grands archipels connus. Elles forment une longue chaîne arrondie depuis l'extrémité orientale du Yucatan et le sud de la Floride, jusqu'au littoral du Venezuela, sur une longueur de 3.450 kilomètres. Leur superficie totale est de 247.500 kilomètres carrés. Ce groupe s'est d'abord appelé archipel de San Salvator, nom donné par Christophe Colomb à la première terre qu'il découvrit. Plus tard, les îles furent désignées par le nom de leurs habitants : on les appela îles des Caraïbes... En 1625, Belain d'Enambuc (ou d'Esnambuc), gentilhomme dieppois, fréta un brigantin, et fit voile vers le nouveau monde, en quête d'aventures. Attaqué dans le golfe du Mexique par un navire espagnol, il lui échappa après une lutte héroïque. Mais il dut, pour réparer de graves avaries, relâcher à la première terre qu'il rencontra : c'était l'île de Saint-Christophe. En même temps que lui y débarquait un Anglais, sir Warner. Ils trouvèrent l'île occupée déjà par quelques Français qui vivaient en parfaite intelligence avec les Caraïbes, et ils en partagèrent par moitié la possession et le gouvernement. D'Enambuc organisa de son mieux la partie qui lui était échue, favorisa surtout la culture du tabac, et put, dès 1626, revenir en France avec un précieux chargement. Il profita de son voyage pour obtenir de Richelieu l'autorisation de fonder une colonie. Le cardinal lui accorda la possession des îles Saint-Christophe et autres, « et ce, pour y trafiquer, et négocier des denrées et marchandises qui se pourraient recueillir et tirer desdites îles et autres ». [source éditeur]


Localiser ce document(2 Exemplaires)

Tolbiac - Haut-de-jardin - Littérature et art - Salle H - Francophonie

1 partie d'exemplaire regroupée

CR CAR.90 HAUR
support : livre

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée