• Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Gaven, Jean-Christophe  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Le crime de lèse-nation [Texte imprimé] : histoire d'une invention juridique et politique, 1789-1791 / Jean-Christophe Gaven ; préface de Denis Salas

Publication : Paris : Sciences Po les Presses, DL 2016

Impression :  (92-Nanterre : Impr. Soregraph)

Description matérielle : 1 vol. (559 p.) : ill. ; 21 cm

Collection : ([Académique] : domaine histoire)

Lien à la collection : Collection académique (Paris) 


Note(s) : Bibliogr. et sources p. 487-543. Index
Texte remanié de : Thèse de doctorat : Histoire du droit : Toulouse 1 : 2003


Sujet(s) : Crimes et délits politiques -- France -- 1789-1815  Voir les notices liées en tant que sujet
Justice et politique -- France -- 1789-1815  Voir les notices liées en tant que sujet
Répression politique -- France -- 1789-1815  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey :  345.440 232 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-7246-1880-8 (br.) : 28 EUR
EAN 9782724618808

Notice n° :  FRBNF45022111


Résumé : L'histoire judiciaire de la répression politique à l'époque révolutionnaire fixe le plus souvent son attention sur l'épisode de la Terreur. Or, dès 1789, les constituants français ont eu à consolider le nouveau régime en cours d'élaboration en décidant du sort à réserver à ses adversaires, bientôt ses ennemis. À ces fins, l'Assemblée nationale invente très vite une incrimination nouvelle, le crime de lèse-nation, destinée à qualifier les actes attentatoires aux nouveaux principes et aux institutions qui en découlent. Chassant le crime traditionnel de lèse-majesté, la lèse-nation désigne alors les crimes politiques les plus graves, devenant ainsi l'un des principaux outils de la protection pénale de la Révolution. En s'appuyant sur les archives judiciaires et parlementaires des affaires discutées et parfois jugées au titre de la lèse-nation, l'auteur met en lumière une phase essentielle de la justice politique révolutionnaire, marquée par de fortes tensions entre les aspirations libérales et légalistes de la nouvelle justice, impliquant notamment le renforcement des garanties de tous les accusés, y compris [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée