Notice bibliographique

  • Notice

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Image fixe : sans médiation

Auteur(s) : Cochin, Charles-Nicolas (1688-1754). Graveur  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre conventionnel : [La Blanchisseuse...]  Voir les notices associées à la même oeuvre

Titre(s) : La Blanchisseuse // D'après le Tableau original, du Cabinet de M.r Le Chevalier de la Roque... [Image fixe] : [estampe] / Peint par Chardin. ; Gravé par C. N. Cochin.

État : [État décrit dans l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle]

Publication : A Paris, sur le Pont Nôtre Dame, chez Cochin, à S.t Charles. Avec Privilege du Roy., [1739]

Description matérielle : 1 est. : gravure en taille-douce ; 25,3 x 30 cm

Note(s) : Il en existe une contrefaçon à l'eau-forte et en contrepartie, avec le titre : "La Blanchisseuse" et la signature de C.-N. Cochin
. - Pendant de "La Fontaine" (de l'IFF18 COCHIN père (Charles-Nicolas), 258). Les deux estampes furent annoncées dans le "Mercure" de juin 1739 (2.e vol., p. 1367). Le 27 de ce mois, Cochin en offrit 2 épr. à l'Académie ("Procès-verbaux", V, p. 253)
. - L'original fut exposé au Salon de 1737, sous le titre : "Une petite femme s'occupant à savonner" (p. 7 du livret.)
. - La "Blanchisseuse" et son pendant la "Fontaine" (de l'IFF18 COCHIN père (Charles-Nicolas), 258) passèrent en vente, en mai 1745, avec les collections du chevalier de La Roque (n° 102). Les deux tableaux furent payés 482 livres. Ils sont aujourd'hui au Musée de Stockholm [information 1940]. Clément de Ris nous dit qu'ils "sont dans un état de détérioration qui fait peine à voir. La peinture s'est fendue et grippelée comme si elle avait été soumise à l'action d'une grande chaleur. Il est probable que ces deux toiles auront été placées près d'un de ces poêles suédois qui ressemblent à des monuments, et s'y seront cuites tout doucement. Mais pour une raison ou pour une autre, elles sont absolument perdues." ("Musée national de Stockholm", dans la "Gazette des Beaux-Arts" du 1.er décembre 1874, p. 497-498)
. - Une réplique de la "Blanchisseuse" est au Musée de l'Ermitage à Leningrad [information 1940]. Elle provient du Cabinet Crozat, vendu à la Russie en 1775. Wildenstein en signale plusieurs autres (n. 3 et ss.)
. - Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle

Référence(s) : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle. Tome quatrième, Cathelin - Cochin père (Charles-Nicolas) / Bibliothèque nationale, Département des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1940, article COCHIN père (Charles-Nicolas), n. 257 = IFF18 COCHIN père (Charles-Nicolas), 257
Les gravures françaises du XVIIIe siècle, ou Catalogue raisonné des estampes, pièces en couleur, au bistre et au lavis, de 1700 à 1800 / par Emmanuel Bocher, tome III, Jean-Baptiste-Siméon Chardin , 1876, n. 6 = Bocher, Chardin, 6


Autre(s) auteur(s) : Chardin, Jean-Baptiste Siméon (1699-1779). Peintre du modèle  Voir les notices liées en tant qu'auteur



Voir aussi : Autre état ou tirage : [État avec l'adresse de "Basan Graveur rue du foin"] (autre état ou autre tirage)
Autre état ou tirage : [Eau-forte pure, avant toute lettre] (autre état ou autre tirage)

Notice n° :  FRBNF44541544

Univers cartes et images Cette notice appartient à l'univers images et cartes



Localiser ce document(1 Exemplaire)

Richelieu - Estampes et photographie - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée

DB-22-FOL
support : estampe

Veuillez réserver le recueil ou l'album dans lequel se trouve cette pièce