• Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte noté : sans médiation

Auteur(s) : Badiche, Marie-Claude  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Badiche, Maurice  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Sevegrand, Martine (1942-....)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Des prêtres-ouvriers insoumis en 1954 [Texte imprimé] : une histoire du Groupe Chauveau, 1957-2011 : ruptures et découvertes / Marie-Claude et Maurice Badiche, Martine Sevegrand

Publication : Paris : Éditions Karthala, DL 2015

Impression : 58-Clamecy : Impr. Laballery

Description matérielle : 1 vol. (249 p.) ; 22 cm

Collection : Collection Signes des temps

Lien à la collection : Signes des temps (Paris. 2001) 


Note(s) : Bibliogr. p. 245-246


Sujet(s) : Chauveau, Bernard (1922-1996) -- Influence  Voir les notices liées en tant que sujet
Prêtres-ouvriers -- France -- 1945-1970  Voir les notices liées en tant que sujet

Indice(s) Dewey :  259.086 230944 (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-8111-1543-2 (br.) : 19 EUR
EAN 9782811115432

Identifiant de la notice  : ark:/12148/cb444737402

Notice n° :  FRBNF44473740


Résumé : C'est au milieu des années 1940 que débute l'aventure des prêtres-ouvriers (PO). Avec l'accord de leurs évêques ou de leurs responsables religieux respectifs, un certain nombre de prêtres entrent au travail dans les usines de métallurgie, le bâtiment ou les entreprises de travaux publics. Leur motivation est de se rapprocher d'un monde ouvrier qui, depuis le milieu du XIXe siècle, n'a jamais vraiment rejoint les paroisses traditionnelles. Mais la période favorable aux prêtres-ouvriers ne va pas durer longtemps. La disparition du cardinal Suhard, le 30 mai 1949, leur fait perdre leur protecteur et les débuts de la guerre froide compliquent la perception de leur travail missionnaire au sein du monde ouvrier. Au début de la décennie 1950, les tensions s'accentuent entre les prêtres-ouvriers et leurs évêques. Puis le 1er mars 1954, tombe la condamnation du pape Pie XII qui entend mettre fin à l'expérience. L'événement va entraîner une scission parmi les PO, entre ceux qui se soumettent et rentrent au moins provisoirement dans le ministère habituel, et ceux qui choisissent de rester dans le monde du travail. On appellera ces derniers les insoumis. Ils n'entendent pas pour autant mettre un terme à leur vie de foi et à leur combat pour une Église plus ouverte aux défis du XXe siècle. C'est l'histoire d'une vingtaine de ces insoumis que raconte le livre, appelés ici le « Groupe Chauveau », du nom de son initiateur, Bernard Chauveau. Pour ce faire, les auteurs de cet essai ont dépouillé une grande quantité d'archives. Les témoignages et les documents rassemblés nous révèlent la force de leur quête intérieure et leur recherche d'une foi ouverte à la culture ouvrière et plus largement à celle de l'homme moderne. Un livre sur des questions brûlantes toujours d'actualité. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée