Notice bibliographique

  • Notice

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Bernard, Kenneth  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : La femme qui pensait être belle [Texte imprimé] / Kenneth Bernard ; traduit de l'américain par Sholby

Traduction de : The woman who thought she was beautiful

Publication : Paris : le Tripode, DL 2015

Impression : 14-Condé-sur-Noireau : Impr. Corlet

Description matérielle : 1 vol. (146 p.) ; 20 cm


Autre(s) auteur(s) : Sholby. Traducteur  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Numéros : ISBN 978-2-37055-056-9 (br.) : 17 EUR
EAN 9782370550569

Notice n° :  FRBNF44345986


Résumé : Kenneth Bernard ? L héritier de Kafka et de Woody Allen. La Femme qui pensait être belle est un recueil de treize nouvelles qui dit le monde avec une telle précision que cela en devient absurde. Prendre le métro, marcher avec sa femme, survivre à la disparition d un livre prêté, comprendre la métaphysique de la déglutition, s expliquer pourquoi la civilisation a loupé le coche en misant sur Tarzan plutôt que King Kong, ou encore révéler la supériorité de la note de bas de page : voilà autant de problèmes majeurs auxquels vous trouverez des réponses dans ce livre. L Suvre de Kenneth Bernard comprend de la fiction : Two Stories (1973), The Maldive Chronicles (1987), From The District File (1992) ; des pièces de théâtre : The Night Club and other Plays (1971), How We Danced While We Burned and La Justice (1980) ; et de la poésie : The Baboon in the Nightclub (1994), qui, nominé par les poètes Seamus Heany et Ted Hughes, a obtenu le prestigieux prix Arvon en Angleterre. L'auteur collabore régulièrement à des revues comme Fiction International, Harper s, Paris Review, Salmagundi, etc. Disponible au Tripode : Extrait des archives du district. [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée