Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Image fixe : sans médiation

Titre(s) : Les Français dans Sébastopol [Image fixe] : [estampe]

Publication : Fabrique d'Estampes de Gangel à Metz. - New-York. J. Lechevallier

Description matérielle : 1 est. : lithographie ; 41,7 x 33 cm

Note(s) : Déposé . - Voir aussi dans Li 63 (1855) une image du même éditeur intitulée : "Les Français devant Sébastopol"
Panneau de douze images à découper, groupées à clairevoie, sur quatre rangs ; de g. à dr., au premier rang en partant du haut : "C'est commode en masse y n'y a pas besoin d'ouvrir la fenêtre pour regarder dans la rue" dit un zouave à un soldat de la Ligne, en lui montrant le mur troué par les obus. - "T'as pas l'air de te faire de la bile là-dedans", dit un soldat à un de ses camarades, couché dans un lit confortable. - "Parole, je suis comme dans un cataplasme", répond-il. - "Travestissement [d'un soldat à l'aide des vêtements d'une ancienne occupante de la maison]" ; au 2.e rang : "Il faut avouer, mon lieutenant que Gorschakof [sic], c'est un fameux destructeur de punaises," dit un soldat en montrant du doigt Sébastopol, auquel les Russes ont mis le feu avant de battre en retraite. - "C'étaient donc tous des acrobates les anciens propriétaires", se demande un zouave en enjambant, au milieu des ruines, des grenades et des boulets de canons. - "Caporal, v'nez reconnaître la trouille [marc provenant de la distillation des graines du colza]", demande un jeune soldat en arrêt devant des bouteilles et des tonneaux ; au 3.e rang, "Je voudrais bien t'envoyer quelque chose de Sébastopol, mais je n'ai qu'un fauteuil et qu'une bassinoire et je ne puis les mettre dans une lettre", écrit un soldat appuyé sur un tambour, devant son butin. -"Blessés russes abandonnés dans Sébastopol", un zouave donne une gamelle à l'un d'eux. - "En mettant un pompon cela fera bien mon affaire", déclare un soldat, qui découvre dans un carton un grand chapeau de fourrure ; au dernier rang : "Tiens, une armoire à musique, tu dois savoir jouer de ça, toi", dit un zouave à un joueur de grosse-caisse. - "On trouvait bien encore quelque Russe dans quelque coin", ici, dans un tonneau. - "C'est une drôle d'idée de fourrer ces légumes la [sic : une bouteille, un boulet de canon et une grenade voisinant avec un chou], dans un garde-manger"

Référence(s) : De Vinck, 17195


Sujet(s) : Sébastopol (Ukraine) -- 1854-1855 (Siège)  Voir les notices liées en tant que sujet


Conservé dans : [Recueil. Collection de Vinck. Un siècle d'histoire de France par l'estampe, 1770-1870. Vol. 143 (pièces 17112-17199), Second Empire] 

Notice n° :  FRBNF41523345

Univers cartes et images Cette notice appartient à l'univers images et cartes



Localiser ce document(2 Exemplaires)

Document numérique : 

1 partie d'exemplaire regroupée

IFN-53020769

support : lot d'images numérisées

Richelieu - Estampes et photographie - magasin de la Réserve

1 partie d'exemplaire regroupée

RESERVE QB-370 (143)-FT 4 < Fol. 65  > 
support : estampe

Pièce(s) de grand format. Communication sur rendez-vous à prendre à l'adresse estampes-photographie@bnf.fr