Notice bibliographique

  • Notice
vignette simple

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Image fixe : sans médiation

Auteur(s) : Roemhild. Graveur  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Je ne peins que l'histoire, répond David, dans son atelier de Bruxelles, au duc de Wellington, qui lui demandait de faire son portrait. En marge, commentaire de 12 lignes dédoublées : «Un jour que David, réfugié à Bruxelles, était à peindre Napoléon à cheval, franchissant le mont Saint Bernard [etc.].». Déposé Gravé par Roemhild [Image fixe] : [estampe]

Publication : À Paris chez Dopter, rue Saint Jacques, N° 21

Description matérielle : 1 est. : gravure au pointillé ; 23,3 x 31,8 cm

Note(s) : Au verso, la note ms. suivante : «F. A. Maglin 1900». - Gravure au pointillé, publiée sous la monarchie de Juillet, à l'époque du renouveau napoléonien. L'auteur, Roemhild, est un graveur médiocre et fécond, d'ailleurs peu connu. Son oeuvre, considérable par le volume, sinon par la qualité, comprend 2 gros volumes in-fol. (Ef. 255 et 255 a). - Cette estampe de propagande ne saurait prétendre à une exactitude absolue, David n'exécuta dans son exil aucune réplique du Saint-Bernard (il acheva seulement une répétition, commencée en France, du Couronnement de Napoléon). Mais il avait emporté en Belgique la réplique du Saint-Bernard qu'il s'était réservée (voir la note du numéro De Vinck 7510). Il l'avait placée, dans l'appartement meublé qu'il occupait à Bruxelles à l'angle des rues Willems et Fossé-aux-Loups, non dans son atelier, mais dans la grande salle qui lui servait à la fois de salle à manger et de salon. Voici comment Jules David, le petit-fils du peintre, raconte la scène : Le duc de Wellington, s'étant trouvé un jour chez l'artiste, lui demanda son portrait de sa main. David déclina cet honneur en répondant au vainqueur de Waterloo qu'il ne peignait que de l'histoire ; comme le généralinsistait en montrant une répétition du Bonaparte franchissant le mont Saint-Bernard : «Je vous l'ai déjà dit, mylord, répliqua David, je ne peins que l'histoire. Le noble duc se retira furieux. (Le peintre Louis David, p. 556)

Référence(s) : De Vinck, 7511


Sujet(s) : Napoléon Ier (1769-1821 ; empereur des Français)  Voir les notices liées en tant que sujet


Conservé dans : [Recueil. Collection de Vinck. Un siècle d'histoire de France par l'estampe, 1770-1870. Vol. 55 (pièces 7506-7590), Directoire, Consulat et Empire] 

Notice n° :  FRBNF41513777

Univers cartes et images Cette notice appartient à l'univers images et cartes



Localiser ce document(2 Exemplaires)

Document numérique : 

1 partie d'exemplaire regroupée

IFN-6940445

support : lot d'images numérisées

Richelieu - Estampes et photographie - magasin de la Réserve

1 partie d'exemplaire regroupée

RESERVE QB-370 (55)-FT 4 < Fol. 3  > 
support : estampe

Pièce(s) de grand format. Communication sur rendez-vous à prendre à l'adresse estampes-photographie@bnf.fr