Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Alves, Políbio (1941-....)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Ce qui reste des morts [Texte imprimé] / Políbio Alves ; traduit du portugais (Brésil) par Roselis Batista R. ; avec le concours de Audrey Louyer

Traduction de : O que resta dos mortos

Publication : Reims : Épure, Éditions et presses universitaires de Reims, DL 2017

Impression : 14-Condé-sur-Noireau : Impr. Corlet numérique

Description matérielle : 1 vol. (152 p.) ; 21 cm


Autre(s) auteur(s) : Batista R., Roselis. Traducteur  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Numéros : ISBN 978-2-37496-048-7 (br.) : 15 EUR
EAN 9782374960487

Notice n° :  FRBNF45416970


Résumé : « En effet, elle amenait des hommes dans sa chambre parce qu'elle avait besoin d'eux, de l'illusion souterraine contenue dans les paroles qu'ils lui disaient, de l'aigreur de leurs peaux huileuses, de leur présence passagère qui remplissait le hamac de caresses, dans un moment de tendresse. Mais il était nécessaire de continuer à survivre, de croire à quelque chose […] Elle poursuivrait dans la foule jusqu'à l'épuisement. Plongée dans l'observation des visages variés, quelqu'un lui a peloté les fesses. Elle a pressenti les regards malicieux, qui dardaient sur elle, et à ce moment, elle n'a pas résisté aux larmes. Elle a cherché dans ces visages le témoignage collectif d'un complice. On peut même en douter. Mais ces dernières années, par exemple, elle n'en a pas trouvé ; aucun. Néanmoins, pendant un moment, elle a seulement éprouvé l'hypothèse de faire bouger ses forces, celles qui lui restent après cette chaleur étouffante, celles d'une quête interminable. C'est ainsi qu'elle s'est aperçue de l'inutilité de tout. Quand elle s'est trouvée à nouveau dans la rue, courant sans but précis ». « J'ai des projets, comme d'autres auteurs. On peut dire que je ne suis pas le seul. J'ai l'ambition d'être lu. Discuté. Et cela, surtout pour rendre plus intense le témoignage critique d'une génération. Voilà. J'écris pour ne pas mourir de silence ». Ce qui reste des morts, Políbio Alves [source éditeur]


Localiser ce document(1 Exemplaire)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée