Notice bibliographique

  • Notice
  • vignette
  • vignette
vignette large

Type(s) de contenu et mode(s) de consultation : Texte : sans médiation

Auteur(s) : Boursault, Edme (1638-1701)  Voir les notices liées en tant qu'auteur

Titre(s) : Edme Boursault spectateur de la cour et de la ville [Texte imprimé] / édition critique établie sous la direction de Marie-Ange Croft et de Françoise Gevrey ; textes annotés par Marie-Ange Croft et de Françoise Gevrey

Publication : Reims : Université de Reims Champagne-Ardenne, 2017

Impression : 14-Condé-sur-Noireau : Impr. Corlet

Description matérielle : 1 vol. (527 p.) ; 21 cm

Collection : Héritages critiques, ISSN 2257-4719 ; 7

Lien à la collection : Héritages critiques 


Note(s) : Réunit : "La comédie sans titre" ; "Lettres nouvelles". - Bibliogr. p. 503-507. Index


Autre(s) auteur(s) : Croft, Marie-Ange. Directeur de publication  Voir les notices liées en tant qu'auteur
Gevrey, Françoise (1945-....). Directeur de publication  Voir les notices liées en tant qu'auteur


Autre(s) forme(s) du titre : 
- Écrire l'actualité, Edme Boursault spectateur de la cour et de la ville


Indice(s) Dewey : 848.4 (oeuvre) (23e éd.)  Voir les notices liées en tant que sujet


Numéros : ISBN 978-2-37496-046-3 (br.) : 25 EUR
EAN 9782374960463

Notice n° :  FRBNF45416616


Résumé : Si l'histoire littéraire a fait peu de place à Edme Boursault (1638-1701) en le réduisant au rôle d'adversaire de Molière ou de Boileau dans des polémiques, il n'en fut pas toujours ainsi sous l'Ancien Régime. Polygraphe pratiquant le théâtre, la lettre, le roman, la fable, le journalisme, Boursault sut s'adapter à l'esprit de son temps et innover en bien des domaines en abolissant les frontières des genres. Son influence fut durable au cours du XVIIIe siècle qui le cite souvent. Le présent ouvrage rassemble, pour la première fois dans une édition critique, La Comédie sans titre, qui fut un succès de représentation jusqu'à la Révolution et qui peut passer pour la première grande comédie à prendre pour sujet le journalisme naissant, et les Lettres nouvelles, un recueil que l'auteur composa à la fin de sa vie en reprenant parfois des écrits plus anciens pour offrir au public une image de lui-même tout en le divertissant. Car au-delà des destinataires affichés, qui parfois le rémunéraient, son intention est bien de toucher un public plus large en le faisant spectateur de la cour et de la ville au moment où le règne de Louis XIV s'assombrit et où la comédie se veut moralisante face à la corruption des mœurs. [source éditeur]


Localiser ce document(2 Exemplaires)

Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée

Arsenal - magasin

1 partie d'exemplaire regroupée

EN COURS DE COTATION-2018
support : livre

A demander sur place  Reproduction sous conditions